Vers l'équilibre…

Aujourd’hui, j’ai reçu une lettre…

quelle saveur de recevoir une vraie lettre, déclaration d'amour ou d'amitié...

« Je vous écris une longue lettre parce que je n’ai pas le temps d’en écrire une courte. » Blaise Pascal

Aujourd’hui, c’était un jour particulier… Dans la même journée, j’ai reçu un dessin-portrait de moi, un coup de fil d’un ami de 20 ans, (ça ne me rajeunit pas !), un message d’un ami que j’aurai plaisir à revoir bientôt, le signe que j’attendais pour savoir si je « devais » continuer ce blog ou pas, un message émouvant à l’occasion d’une date anniversaire très spéciale, et une lettre… Il y a des jours, comme ça !

Mais, ce qui m’a le plus touchée, c’est cette lettre

De la théorie… à la pratique

Au-delà du fait que je voulais dire « publiquement » à la personne qui me l’a écrite à quel point son geste m’avait touchée, je voulais partager avec vous cette sensation inédite de recevoir une lettre.

Je sais que je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises¹, mais recevoir une lettre par voie postale, cela n’a quand même pas la même saveur… J’avais beau le savoir, comme je n’en reçois jamais, pour moi cela restait de la théorie² !

Voir aussi    ¹  Les paroles s’envolent, les écrits restent    Dire l’essentiel à nos proches     Se faire une déclaration d’amour    ²Mettre en application ses propres conseils… et ceux des autres 

L’effet de surprise

Aujourd’hui, on n’ouvre plus sa boîte aux lettres que pour recevoir des factures ou des prospectus… Alors, quand on reçoit une lettre, avec son adresse écrite à la main, je vous assure que cela fait un drôle d’effet¹.

Voir aussi   ¹ Débranchez !

Il y a un côté « confidence »…

Dans une lettre, on se livre parfois plus qu’à l’oral, les idées sont plus posées et plus précises, et l’on peut confier à l’autre des secrets que l’on n’oserait pas forcément lui souffler de vive voix… Cela me donne envie de relire un de mes livres préférés, Cyrano de Bergerac

 » Eh bien ! écrivons-la,

Cette lettre d’amour qu’en moi-même j’ai faite

Et refaite cent fois, de sorte qu’elle est prête,

Et que mettant mon âme à côté du papier,

Je n’ai tout simplement qu’à la recopier. »

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand

Puis, il y a les mots… et quels mots…

Le fait qu’ils soient écrits noir sur blanc, sur papier, cela change tout : on peut les lire et les relire¹, et certaines phrases resteront gravées en mémoire. Bien sûr, aujourd’hui on envoie des SMS, mais ceux-ci sont effacés à la suite d’une rupture ou d’un changement de téléphone… Alors qu’on ne jette jamais une lettre qui nous a ému

Quel honneur et quelle douceur que d’apprendre les sentiments que l’on inspire aux autres… Sur un sujet similaire, je vous invite à lire le merveilleux article, très inspirant, de Joy369 sur le pouvoir des compliments

« Je lisais, je relisais, je défaillais,

J’étais à toi. Chacun de ces petits feuillets

Etait comme un pétale envolé de ton âme.

On sent à chaque mot de ces lettres de flamme

L’amour puissant, sincère… »  

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand

Voir aussi  ¹ Et vous, sur quoi écririez-vous ?      (Re) Trouver sa vocation

Une lettre qui peut changer une vie…

A chaque fois que je relis ce passage de Manon des Sources , de Marcel Pagnol, où le Papet apprend (attention, SPOILER ALERT !) qu’il n’a jamais reçu la fameuse lettre adressée par son amour de jeunesse Florette, et qu’il était le père de Jean, je pleure à chaudes larmes…

Il y a les lettres que l’on reçoit et qui changent tout, celles qui arrivent trop tard, celles qui nous touchent… ou même celles qui arrivent par erreur, comme dans cette chanson !

Une lettre que l’on gardera toute sa vie…

L’ami de 20 ans dont je vous parlais, à qui j’évoquais cette lettre, m’a dit spontanément : « ah bon, cela existe encore d’envoyer des lettres ??! » Et pourtant, j’ai encore ses lettres de 1995… Je ne les relis jamais, mais je sais où elles sont, et je serai sans doute heureuse de les retrouver et les relire au coin du feu quand j’aurai 80 ans !

La lettre que j’ai reçue hier ira les rejoindre…Quel dommage que cette tradition épistolaire ait disparue avec l’arrivée des SMS et des emails !

Sous n’importe quelle forme… !

J’ai un ami à qui j’avais écrit une lettre venant du fond de mon coeur et qui, nouvelles technologies obligent, l’avait scannée pour l’avoir toujours sur lui dans son smartphone ! Et malgré tout, je sais que cela l’avait beaucoup plus touché de la recevoir par courrier que si je lui avais envoyé le même texte par email…

De nos jours, on écrit presque plus facilement sur le clavier : on tape plus vite, il y a le correcteur d’orthographe… Il faudrait presque, aussi absurde cela sonne-t-il, si vous ne « savez plus » écrire à la main par manque d’habitude, écrire le brouillon sur ordinateur et recopier par la suite la lettre à la main ! Au XVIIIème siècle, ils gardaient bien leur brouillon, afin d’avoir une trace de leur correspondance… (car, je vous le rappelle, les photocopieuses et imprimantes étaient encore rares à l’époque…)

Etre « en correspondance »

J’ai toujours adoré le livre Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos.. Pour l’histoire délicieusement perverse et les caractères manipulateurs, soit, mais aussi pour le format épistolaire. Les lettres qui se croisent, se répondent, restent sans réponse, l’énergie et la personnalité qui passent par les mots

Les seules personnes qui sont encore « en correspondance » de nos jours sont souvent nos grand-mères… ! C’est pourquoi j’incite ma fille à écrire régulièrement à ses proches, afin de perpétuer une tradition en voie de disparition… A bientôt 5 ans, elle a déjà écrit sa première lettre d’amour ! Son amoureux était un peu surpris au départ, mais il lui a offert des fleurs rouges le lendemain… Voilà un petit garçon qui a déjà compris beaucoup de choses, ma foi !

Faire passer un peu de son âme par les mots

Deux amis m’ont récemment fait la remarque qu’ils percevaient ma « vibration« , mon « énergie« , ma « musique intérieure » en me lisant, et que les articles « guest » qui ne sont pas de moi devraient être plus clairement séparés sur mon blog, car ils n’expriment pas la même, et que cela les déstabilise. Oui, on peut faire passer un petit morceau de soi par les mots, à son insu… Ecrire à quelqu’un, c’est une façon subtile de connecter deux âmes.

« ROXANE

Ce sont vos lettres qui m’ont grisée ! Ah ! songez

Combien depuis un mois vous m’en avez écrites,

Et plus belles toujours !

CHRISTIAN

Quoi ! pour quelques petites lettres d’amour…

ROXANE

Tais-toi !… Tu ne peux pas savoir !

Mon Dieu, je t’adorais, c’est vrai, depuis qu’un soir,

D’une voix que je t’ignorais, sous ma fenêtre,

Ton âme commença de se faire connaître…

Eh bien ! tes lettres, c’est, vois-tu, depuis un mois,

Comme si tout le temps, je l’entendais, ta voix

De ce soir-là, si tendre, et qui vous enveloppe ! »

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand

Une lettre qui nous touche…

Ce n’est pas tant le contenu qui nous touche parfois, que l’intention… Parfois, une lettre toute simple, sans prétention, peut nous aller droit au coeur...

Je ne peux pas résister à vous mettre ce très joli extrait du livre d’Eric-Emmanuel Schmitt, Le Sumo qui ne pouvait pas grossir . Le héros ouvre les lettres que sa mère, analphabète, lui a adressé…

En quoi consistaient ses courriers?
Dans le premier, il y avait une feuille blanche.  Je la retournai, l’approchai, l’éloignai, puis, en l’examinant à contre-jour, j’aperçus une tache ronde qui, attendrissant la trame du papier, ombrait sa couleur.  Je reconnus une larme: maman avait pleuré à mon départ.
Dans la deuxième, manquait le papier.  Au fond, coincé entre les plis, gisait seulement un morceau de laine jaune pâle, doux, un brin de mohair pelucheux, celui avec lequel elle tricotait les vêtements de mon enfance.  Cela signifiait: je te serre contre moi.
Dans le troisième, il n’y avait rien. Je l’agitai plusieurs fois souhaitant détecter un détail qui m’échappait. Enfin, en déchirant l’enveloppe, je repérai à l’intérieur du rabat des empreintes de rouge à lèvres qui chuchotaient « je t’embrasse ».
Le quatrième s’expliqua clairement : il consistait en une pierre grise, un galet triangulaire aux angles ronds dont le port avait exigé un timbrage coûteux. Maman m’avouait : « mon coeur est lourd ».
Le cinquième me posa davantage de problèmes : une plume le constituait. Je crus qu’elle déclarait : « Ecris-moi », puis je remarquai qu’il s’agissait d’une plume de pigeon, identifiable aux évolutions de ses teintes, ivoire à la racine, cendrée sur les côtés, puis colorée en arc-en-ciel au bout ; dès lors, le message dégageait deux nouveaux sens, soit « Où es-tu? », soit « Reviens », car le pigeon voyageur est censé rentrer chez lui. Dans le dernier cas, cela cachait-il un appel au secours?
Le sixième me réconforta d’abord : il présentait un vieux collier de chien dont le système de fermeture était cassé. Maman me rassurait : « Tu es libre ». (…)

Une lettre, c’est un cadeau et un compliment à la fois…

Je ferai bientôt un article sur l’excellent livre « Les 5 langages de l’amour » de Gary Chapman. C’est un livre que l’on m’a offert, et que j’ai à mon tour offert à beaucoup de mes amis. Il permet d’identifier son mécanisme principal, et de mieux comprendre le fonctionnement des autres, limitant ainsi les malentendus. Ce livre part du principe que nous avons tous un langage privilégié, parmi 5 principaux :

  • les cadeaux
  • les compliments
  • les services rendus
  • les moments privilégiés en tête à tête
  • le sens du toucher

Quand on y pense, recevoir une belle lettre, c’est à la fois un cadeau et un compliment... Cocher deux cases sur cinq, ce n’est pas anodin ! Et même si cela ne correspond pas au langage principal de la personne à qui elle est destinée, je crois qu’il est difficile de se tromper, et que cela fait toujours un immense plaisir d’en recevoir une¹…

Voir aussi   ¹ La bonne résolution la plus importante de votre vie

Prenez votre plus belle plume…

Quelle « décadence » que d’écrire une lettre en 2015, que ce soit pour immortaliser une déclaration d’amour ou d’amitié ! Que vous soyez en couple depuis 20 ans ou 2 jours, que vous l’adressiez à votre amoureux(se), à une personne que vous aimez en secret, à un(e) ami(e) de toujours, à vos parents ou à vos frères et soeurs, peu importent le style, le papier à lettre choisi, et les fautes éventuelles, elle restera dans leur coeur si elle est sincère et bienveillante… C’est à la fois désuet et terriblement signifiant.

Passées les premières minutes où vous vous sentirez peut-être un peu ridicule, passée la pudeur du départ, il est probable que l’inspiration jaillira¹ et que l’écriture coulera « de source »… Alors, jetez-vous à l’eau…

Voir aussi  ¹ Traverser ses peurs     Suivre son élan…    Avez-vous quelque chose à déclarer ?


Et vous ? De quand date la dernière lettre que vous avez reçue ? L’avez-vous gardée? Et la dernière lettre que vous avez envoyée?… Et si vous en adressiez une cette semaine à une personne que vous aimez ?


6 réponses à “Aujourd’hui, j’ai reçu une lettre…”

  1. Joy369

    Bonsoir,
    Oh la la, je suis touchée d’avoir été citée. ;-)
    Plus sérieusement, je suis moins sensible aux lettres que toi, peut-être parce que j’en reçois beaucoup et que je ne sais pas où les ranger et que j’envisage justement de me défaire des anciennes « sans intérêt » faute de place…
    Enfin un point sur lequel nous divergeons, il était temps ! (rires)
    Par contre, écrire une liste de compliments me paraît essentiel, ou un hommage, mais la forme importe peu à mes yeux : lettre manuscrite, tapée, SMS ou mail… voire article de blog.
    Le hasard fait que c’est justement ce que j’ai publié ce jour (15/1/15) sur mon blog : un hommage à une femme formidable…
    Nous devrions tous faire cela.
    Mais la pudeur nous retient souvent, hélas…
    Joy

    J'aime

    Réponse
    • blogjourapresjour

      Merci Joy. Ouf, enfin un point de divergence, je commençais à m’inquiéter moi aussi ! :)
      La différence c’est que j’en reçois très peu… mais cela changera peut-être à la lecture de cet article ! :)

      J'aime

      Réponse
  2. Joy369

    PS : quelle idée de s’interroger ou non pour poursuivre ce blog ? Bien sûr que tu dois le poursuivre ! Il est très bien, c’est super intéressant !…
    Joy

    J'aime

    Réponse
  3. Jégu

    La lettre manuscrite est pour moi aussi un moyen très personnel de laisser une trace. Comme nous en avions discuté autour de notre thé, les mots ont en effet une autre portée quand ils sont couchés sur le papier car l’écriture reflète réellement l’Autre. J’ai reçu une lettre de ma Maman où elle m’écrit qu’elle va bien et qu’elle voit son avenir s’éclairer. Pour elle le fait de me l’écrire lui fait du bien et je suis heureuse de trouver ses lettres dans ma boite aux lettres. J’adore aussi les cartes postales :)

    J'aime

    Réponse
    • blogjourapresjour

      Ah oui, bonne idée les cartes postales, j’aurais pu en parler dans l’article : cela ne prend vraiment pas longtemps et fait tellement plaisir…

      Pour se « ré-entraîner », on peut « décomposer » l’action :
      1) un jour, acheter quelques belles cartes postales inspirantes
      2) un autre jour, les timbrer, pour qu’elles soient prêtes à l’envoi
      3) un troisième jour, en prendre une au hasard et écrire un petit mot doux à un ami, un proche, un enfant…
      4) puis la poster : en général cette étape est facile car une fois l’étape 3 finie on n’a qu’une envie, la poster !
      5) guetter sa boîte aux lettres, on ne sait jamais ! :)

      J'aime

      Réponse

Cet article vous a inspiré une réflexion ? N’hésitez pas à la partager :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :