Vers l'équilibre…

« L’effet cocktail » de son développement personnel

il est important d'avoir une approche globale de son bien-être

« Etre un homme complet, équilibré, c’est une entreprise difficile, mais c’est la seule qui nous soit proposée. » Louis-Claude de Saint-Martin

Vous aurez sans doute remarqué que les thèmes abordés dans les articles de ce blog sont assez hétéroclites : il parle d’alimentation, de conscience, de psychologie, de connaissance de soi et des autres, de communication, de relations, voire même parfois de spiritualité. Du corps et de l’esprit.

Pour autant, ce n’est pas incohérent. Bien sûr, tous ne vous toucheront pas… Mais le point commun de tous ces articles, c’est le « développement personnel« . Or, plus j’y pense, plus je me dis que l’équilibre passe par une approche globale ¹.

Voire aussi  ¹ Plusieurs étapes de l’évolution de la Conscience    La check-list pour une vie équilibrée

Avoir une approche globale du bien-être

Prendre soin de soi, c’est prendre soin de son corps, de son esprit, de ses émotions, de son entourage, de ses blocages physiques et psychologiques. Comme je le souligne dans l’article De l’importance de bien se positionner, l’un ne va pas sans l’autre : un blocage émotionnel peut entraîner un blocage physique, une mauvaise posture peut être le reflet d’une attitude générale face à la vie… Idéalement, il faudrait s’intéresser à toutes ses facettes, et ne pas négliger un aspect. Ne pas concentrer toute son attention sur un blocage ou un élan, mais avoir une approche générale de son bien-être ¹.

Voir aussi     ¹  Prendre soin de soi… pour mieux prendre soin des autres 

Attention à ne pas se focaliser sur un seul aspect

Or, souvent, c’est ce que nous avons tendance à faire : par exemple, nous intéresser à nos blocages psychiques, sans faire de sport… ou alors être très sportif, y consacrer tous ses loisirs, mais négliger son intériorité… aller chez un psy, mais ne pas faire attention à son alimentation… etc.

Bien sûr, il est impossible d’être « parfait », sur tous les plans. C’est sans doute d’ailleurs un excès que de chercher cette perfection impossible. Mais, parfois, il est intéressant de prendre un peu de recul, et d’aller voir de plus près ce que l’on a laissé de côté jusqu’ici.

Voir aussi  De l’excès à l’équilibre

Observer tous les points de blocage dans leur ensemble

Je repense souvent à cet article que j’avais lu dans Soleil Levant, qui disait que nous avons des blocages d’origines diverses, et qu’idéalement il faudrait se pencher sur tous ces points :

 » Les blocages sont d’origine diverses : 

  • Des blocages dus à ses tensions physiques, d’où le besoin d’une pratique corporelle comme l’Euphorie Gestuelle du Samadeva, le Yoga Derviche, le Nadi Yoga, le Lou Yong Zhineng…
  • Des blocages émotionnels, d’où le besoin d’une approche psychologique comme celle de l’ennéagramme, de la psychologie essentielle ou de la psychologie énergétique.
  • Des blocages énergétiques, d’où le besoin d’une pratique équilibrante comme les techniques énergétiques par les méridiens ou les chakras
  • Des blocages systémiques ou familiaux, d’où le besoin d’une pratique qui libère des influences négatives venant de nos parents ou de nos ancêtres et permettant d’intégrer leurs influences positives : constellations familiales, psychogénéalogie…
  • Des blocages karmiques, d’où le besoin d’une pratique qui libère de ces influences limitantes et qui les métamorphose. »

Composer son propre « cocktail bien-être »

Je ne connais pas toutes ces techniques, et j’ai un gros doute sur certaines… mais je sais que, personnellement, mon développement personnel passe par une approche combinant plusieurs chemins en parallèle : (certains, comme le yoga, les massages ou la méditation, pouvant être à l’intersection de plusieurs voies)

  • les voies physiques ¹ : yoga, danse, course, escalade, massages, alimentation saine, végétarisme
  • les voies émotionnelles ² : psychothérapie, ennéagramme, spirale dynamique, yoga du rire, hypnose,  méditation de Pleine Conscience, théâtre d’improvisation
  • les voies énergétiques ³: soins de réharmonisation énergétique, Feng Shui, géobiologie, énergie des couleurs, Qi Qong
  • les voies systémiques ou familiales ⁴ : psychogénéalogie, constellations familiales
  • Personnellement je ne suis pas attirée par les approches karmiques, mais je dois reconnaître que plusieurs personnes de mon entourage ont vécu des séances étonnantes qui les ont aidé à avancer. Cela dépend des gens, il faut bien sûr suivre son élan naturel ⁵…

Voir aussi ¹  Un peu de douceur dans ce monde de brutes…   Les bonnes vibrations de la danse     Bouger physiquement pour bouger intérieurement    S’interroger sur ce qu’il y a dans notre assiette     « Mais qu’est-ce qui t’est arrivé? » Le jour où j’ai décidé de devenir végétarienne    ²  Ce que nos souvenirs d’enfance disent de nous  Traverser ses peurs     Ecouter son corps pour suivre son guide intérieur   ³  Mettre de la beauté dans sa vie      Ressentir l’énergie de ses chakras  ⁴   Et si la vie était un jeu d’arcade ?   ⁵ Suivre son élan…

Associer les approches en parallèle

L’idée à retenir est qu’il est parfois intéressant de combiner plusieurs approches en développement personnel ¹, mais pas nécessairement l’une après l’autre : elles peuvent s’enrichir mutuellement et se répondre. Comme dans un cocktail, où la somme des composants est bien plus riche et savoureuse que l’addition des parties…

Bien sûr, il ne faut pas pour autant tomber dans l’excès et tout faire en même temps, voulant aller trop vite ! Ce serait contre-productif, et sans doute le meilleur moyen de se décourager.

Mais il peut être intéressant d’en mener plusieurs en parallèle. Aussi, ne négligez pas votre corps sous prétexte pour vous prenez soin de votre esprit… Et ne négligez pas votre esprit en ne vous intéressant qu’à votre corps…

Voir aussi    ¹Le soutien  


Et vous ? Prenez-vous soin de vous ? Sous toutes vos facettes ? Pensez-vous qu’il est temps de vous pencher sur une (ou plusieurs) nouvelle approche, pour aller mieux ? Quelle sera la prochaine étape vers votre bien-être ?


2 réponses à “« L’effet cocktail » de son développement personnel”

  1. Jégu

    Ma chère amie, ton article me parle, en particulier aujourd’hui. Je viens de finir ma première séance de relaxation personnelle et viens de me « brancher » sur ton blog avant d’aller chercher ma merveille chez la nourrice. Aujourd’hui j’ai soigné mon corps et mon esprit: séance d’ostéopathie et rendez-vous avec mon psychothérapeute. J’ai abordé la Pleine Conscience et la Méditation suite à la lecture de ton article sur son animal intérieur (et grâce aux autres articles de ton blog qui me font cheminer d’ailleurs). Je crois qu’un déclic s’est produit. Je ressens le besoin de me reconnecter avec moi-même, mon intérieur, être à mon écoute pour libérer une énergie qui me semble bloquée quelque part. Donc je suis d’accord avec toi: Diversifier les approches pour qu’elles se complètent et, pour ma part, retrouver la sérénité que je sais en moi. En tout cas c’est ce qui semble me convenir. Nous allons avoir du pain sur la planche à notre prochain tea time :)

    J'aime

    Réponse

Cet article vous a inspiré une réflexion ? N’hésitez pas à la partager :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :