Vers l'équilibre…

A la rencontre de son animal totem

« Le symbole est au sentiment ce que l’allégorie est à la pensée. » Alain-Fournier

* Avertissement préliminaire: âmes trop rationnelles s’abstenir de la lecture de cet article ! *

Hier, je lisais juste avant de m’endormir et, comme souvent ces derniers temps, ma lecture m’emmenait vers des réflexions, introspections et un état proche de la méditation (ou peut-être étais-je tout simplement en train de m’assoupir !)

Soudain, j’ai fait une rencontre inattendue…

La rencontre avec son animal intérieur 

J’ai soudain ressenti la présence, ou plutôt l' »émergence », au niveau de ma poitrine, à l’intérieur, d’un animal.

Ce n’était pas un rêve, ce n’était pas une pensée, c’était davantage un ressenti, assorti d’une visualisation, puisque je le sentais en même temps que je le « voyais ». (comme j’aurais vu un film se dérouler dans ma tête, sans le contrôler ou l’imaginer par une pensée active.)

Mes amis seront très surpris en apprenant qu’il s’agissait d’une… araignée. (En effet, je suis arachnophobe¹ depuis toujours, même si cela s’est un peu amélioré depuis quelques années.) Et pas n’importe quelle araignée : une araignée énorme, d’environ 20 cm de diamètre, très velue, marron clair et noire.

Paradoxalement, elle ne m’a pas fait peur. C’est loin d’être mon animal préféré, et je n’aurais jamais fantasmé sur cet animal si je l’avais choisi consciemment, mais celle-ci était (et est toujours) bienveillante. Affectueuse, voire câline. Très douce et aimable. Je me suis donc mise à l’apprivoiser et à la caresser² en pensée, comme je l’aurais fait avec un lapin ou une peluche. Depuis, elle est là, elle m' »habite », je me sens accompagnée…

Voir aussi   ¹ Traverser ses peurs    ² Un peu de douceur dans ce monde de brutes…

Qu’est-ce qu’un animal totem, ou un animal de pouvoir ?

(…) Maintenant, le sentiment de force qui a envahi tout son dos – des talons aux épaules- se mue inexorablement et délicieusement en l’impression qu’il… oui, qu’il est un immense oiseau ! Il ne le voit pas, il est un oiseau. Un volatile géant, qui plane dans les hauteurs de l’atmosphère et contemple le monde. L’homme ne dit rien, mais la chamane sent bien quelque chose. Elle murmure : « qu’as-tu à dire à cet oiseau-là ? » Ouch ! Brusquement, c’est évident et les mots se bousculent : il remercie l’aigle comme un fou, sentant que cet oiseau l’a porté – du dedans- depuis sa naissance et l’a maintes fois aidé à contempler la vie de haut. « Voilà donc ton premier animal de pouvoir » lui dit Maud. L’homme plane un bon moment, délicieusement.

Puis il remarque qu’il se sent « habité par cet oiseau » dans tout son corps… sauf dans sa calotte crânienne, de la nuque aux sourcils. Et là, il a mal – comme souvent, d’ailleurs, remarque-t-il au passage. Ses fameuses migraines. La chamane lui demande ce qui le gêne à cet endroit : s’y trouverait-il un autre animal ? A peine a-t-elle posé cette question qu’il voit : oui, un écureuil dans une grotte – tapi dans la caverne de son crâne ! La petite bestiole s’agite, assez apeurée. Tout à l’heure, l’homme a pris contact avec l’aigle, l’a salué et remercié – « il sera toujours à tes côtés », lui a dit la chamane. Maintenant, il faut absolument entrer en contact avec l’écureuil – symbole, certainement, d’une certaine vivacité mais aussi, sans doute, de cette irrépressible agitation qui pousse sans cesse cet homme en avant et lui fait cumuler cent mille activités, au-delà du raisonnable… par crainte de quoi, au fait ? « 

Ce texte, qui présente un premier contact avec son animal de pouvoir, est extrait de la préface de l’excellent « Le cercle de vie« , de Maud Séjournant ¹, par Patrice Van Eersel.

Maud est une chamane des temps modernes, et, comme tous les chamans, elle peut faire le pont entre nos mondes intérieurs et d’autres dimensions, dans lesquelles évoluent entre autre nos « animaux de pouvoir », ou « animaux totems« . Ces animaux sont en particulier très présents dans la culture amérindienne.

Le chaman peut nous reconnecter à ces animaux, qui symbolisent une partie de notre inconscient ou sont porteurs d’une de nos problématiques. Mais nous pouvons aussi les rencontrer seuls, sans aide extérieure, si nous sommes réceptifs.

Ils peuvent se manifester « de l’intérieur », lors de méditations, hypnoses, transes, ressentis ou visualisations, ou « de l’extérieur« , nous parlant à travers la présence de véritables animaux dans la réalité, au comportement inhabituel ou à la récurrence troublante dans notre vie.

Voir aussi ¹   De l’importance de bien se positionner   Plusieurs étapes de l’évolution de la conscience   Tomber sept fois, se relever huit    L’expérience de la plume de canard   La vie est une grande danse qui ne s’arrête jamais

Une véritable ménagerie !

En théorie, nous avons tous un ou plusieurs animaux totems en nous, mais ils sont la plupart du temps invisibles et silencieux, et émergent dans des circonstances bien particulières de reconnexion à notre monde intérieur. On dit qu’ils sont toujours là, même quand on ne les ressent pas ou plus.

 « Il peut arriver que plusieurs animaux cherchent à émerger et à prendre la parole. Vous serez étonné des tribulations de votre ménagerie intérieure. » Maud Séjournant.

Certains chamans font même un lien entre les animaux sculptés et « empilés » sur les totems amérindiens et les chakras¹ du corps, étayant une théorie selon laquelle nous aurions à l’intérieur de notre corps un animal de pouvoir par chakra.

animaux de pouvoir, totem et chakras

Voir aussi    ¹ Ressentir l’énergie de ses chakras

Mes rencontres avec mes animaux intérieurs

Personnellement, j’en ai déjà rencontré 7 (!), à différentes étapes de ma vie :

à « l’intérieur » lors de visualisations guidées, méditations personnelles, ou « spontanément », en étant juste tranquille et réceptive

– et à « l’extérieur », grâce à des synchronicités¹ troublantes et récurrentes.

  • le premier était la chouette effraie, symbole pour moi du bonheur et de la fin du bonheur… La rencontre était dans la vie réelle, à des moments charnières de ma vie, dans des lieux très symboliques et signifiants pour moi.
  • le deuxième était un phénix, à une période où je renaissais effectivement de mes cendres… La rencontre a eu lieu lors d’une visualisation guidée, comme un « film » se déroulant sous mes yeux.
  • le troisième était un vieux bouc sage, à un moment où je recherchais la stabilité et la force intérieure. Là encore, il s’agissait d’une rencontre lors d’une visualisation guidée.
  • le quatrième était le petit monstre intérieur dont je vous ai déjà parlé ², miroir de mes émotions les plus enfouies.  Il est apparu spontanément, lors d’une relaxation personnelle, au niveau de ma poitrine.
  • le cinquième était un dragon de feu³, symbole de ma colère enfin exprimée. Il a émergé lors d’une reconnexion à mon petit monstre, au même endroit, de l’intérieur, sur le chakra du coeur.
  • le sixième était un bel et immense gorille, exprimant ancrage, stabilité et force tranquille. De gorille, il s’est d’ailleurs transformé récemment en homme. Il a pris racine à la place habituelle de mon petit monstre, mais a grandi pour s’installer en moi dans tout mon corps, et au-delà.
  • le septième est mon araignée intérieure, qui symbolise je crois la transformation de mes anciennes peurs, la réparation, ainsi que la patience et l’énergie créatrice. Elle est installée à l’emplacement de mon chakra du coeur et m’envoie une douce chaleur et de bonnes vibrations.

Je ne suis pas un cas unique, loin de là : j’ai par exemple une amie qui a récemment rencontré son serpent et son chat intérieurs, et un ami qui a fait une rencontre puissante avec son gorille personnel…

Voir aussi     ¹ Etre attentif aux synchronicités de sa vie     ² Laisser son monstre intérieur sortir du placard    ³ La thérapie de l’hibernation

Laisser émerger l’animal en soi

Quand la présence de l’animal émerge, il suffit de se mettre dans un état de calme, de silence et de réceptivité, pour ne pas l' »effrayer ». D’observer, de laisser faire. Sans attentes. Sans a priori. Sans être pressé. Sans vouloir diriger les choses.

Parfois, on a l’impression qu’il « vient de l’extérieur » et entre en nous, parfois qu’il « émerge » depuis l’intérieur et se manifeste à notre conscience comme une apparition…

Certaines personnes le ressentent dans tout leur corps, dans sa globalité, d’autres à des endroits plus spécifiques : les pieds, le dos, la poitrine, la tête… il n’y a pas de règle. D’ailleurs, on peut sentir plusieurs animaux différents à plusieurs endroits, comme dans l’exemple cité par Patrice Van Eersel plus haut.

Ressentir l’énergie de son animal

Une fois en présence de son animal, il suffit alors de l’observer, de ressentir son énergie, de s’imprégner de sa symbolique.

Il n’est pas là par hasard, mais parce qu’il est porteur d’un message, parfois d’un conseil, qu’il peut vous livrer :

  • directement par des paroles (en une sorte de télépathie)
  • par son comportement, ses « gestes » ou attitudes
  • par les images et associations d’idées qu’il symbolise pour vous (et qui sont propres à chacun)
  • par l’énergie qu’il exprime, tout simplement ce que vous ressentez en sa présence : la stabilité ? le calme ? la force ?  la vibration ? etc.

Cette énergie dont il est le messager et le symbole reste alors en vous, que vous vous reconnectiez volontairement en pensée à votre animal, ou que vous n’y pensiez pas.

Parfois même, il est porteur d’un secret dont la révélation va vous libérer :  » Son lourd secret peut être partagé, le libérant ainsi du fardeau qu’il s’était consacré à porter. Et libérant du même coup l’humanité qui le contient. » Maud Séjournant

Ne pas s’arrêter aux apparences

Vous risquez, comme moi avec mon araignée, d’être surpris par sa présence : il ne correspond que rarement à votre animal préféré, en quelque sorte ce n’est pas vous qui le choisissez, mais lui qui vous choisitNe vous arrêtez pas aux apparences, ne soyez pas déçu par ce qui émerge : un rat ou une souris peuvent être porteurs d’un message aussi puissant qu’un aigle…

« Chacun a son enseignement à nous donner, quelle que soit sa taille. Ainsi la souris : elle est si près de la terre, qu’elle voit chaque brin d’herbe, chaque grain de sable – la souris enseigne donc à l’homme la vision du détail. L’aigle, de son côté, est l’animal qui peut voler le plus haut et être le plus près de l’esprit. Il a la vision élargie de ceux qui peuvent voir plusieurs concepts à la fois : il apprend à mettre en relation des éléments apparemment sans rapport les uns avec les autres, pour en créer une nouvelle idée. Mais cela ne met pas en cause le rôle de la souris avec ses dix centimètres de perspective (quand elle se met debout !) C’est un aspect différent de la connaissance, voilà tout. Sans jugement de valeur, mais en reconnaissant la différence.«  Maud Séjournant

Une connexion source de transformation et de libération

A notre insu, la présence de l’animal, par l’énergie et la symbolique qu’il exprime, peut guérir des failles ou blessures présentes dans notre inconscient. Il peut aussi nous apporter ses qualités : la force du gorille, l’ancrage de l’éléphant, la patience de l’araignée, la légèreté de l’écureuil, etc.

 » Il est essentiel de comprendre que l’expérience vécue d’une réalité d’animal va bien au-delà de l’analyse du symbole qu’il représente. La différence essentielle est la charge énergétique que l’on peut débloquer lorsque l’on entre en contact avec l’esprit de l’animal intérieur. Les signes évidents de cette énergie sont les guérisons physiques ou émotionnelles. (…) Les animaux de pouvoir peuvent nous soigner, et parfois nous guérir quasiment du jour au lendemain.(…) Les animaux intérieurs peuvent nous aider à métamorphoser des malaises physiques (maux de têtes, allergies, mal au dos) et même des symptômes pathologiques plus sérieux, à devenir plus conscients des diverses forces psychiques qui nous habitent, à intégrer des polarités physiques ou psychiques encore vécues comme opposées ou conflictuelles : le masculin et le féminin, le matériel et le spirituel, le fort et le faible, etc. » Maud Séjournant

Une connexion à une partie cachée de nous-même

Parfois, l’animal intérieur peut nous révéler un morceau caché de notre puzzle intérieur ¹, et nous reconnecter à une émotion profonde, cachée, enfouie, stratifiée². Mais, pour cela, il faut être réceptif, à son écoute. Prendre le temps de s’arrêter et ressentir. De s’abandonner à l’émotion ³ au lieu de la refouler.

« L’animal-totem sert aussi à faire émerger ce qu’on appelle souvent l' »enfant intérieur ». Je me souviens de cette jeune femme très douce, mais aussi très coupée de ses émotions intérieures. Elle rationalisait tout et surtout s’interdisait de sentir sa peine, que je voyais affleurer à chacune de ses paroles. Elle découvrit dans la région de sa poitrine un poisson froid et statique, coincé dans un bocal. Lorsqu’elle écouta ce que ce poisson avait à dire, et qu’elle accepta d’entendre sa plainte, elle le vit se transformer en un lapin chaud, doux et affectueux ! Le lapin lui demanda de le caresser, ce qu’elle fit longuement, en laissant couler des larmes silencieuses. Elle rentrait tout à coup en contact avec la tendresse intérieure qu’elle avait toujours cherché à l’extérieur d’elle-même. Elle retrouva ainsi la petite enfant qu’elle avait abandonné trop tôt dans son enfance. Je l’encourageai à retourner souvent caresser et bercer son lapin. Elle commença à accepter la partie vulnérable de son être et à entrer plus profondément dans ses émotions, ouvrant la porte à toute une partie d’elle-même qu’elle ne connaissait pas. Ainsi finit-elle par oser affronter sa peine et les souvenirs difficiles qui en émergèrent. » Maud Séjournant

Voir aussi  ¹ Retrouver une pièce de son puzzle…    ² Se protéger, sans tomber dans les extrêmes   ³ S’abandonner à l’émotion    Se laisser toucher…    Se cacher pour mieux (?) être aimé

Les différentes techniques pour rencontrer son animal totem

Si vous n’avez encore jamais rencontré votre premier animal totem, j’imagine que vous êtes intrigué, et que vous vous demandez : oui, mais en pratique ? Il existe plusieurs façon de se reconnecter à son animal intérieur. A vous de choisir celle qui vous convient le mieux. « Tout le monde a-t-il accès à son ou à ses animaux de pouvoir ? Assurément oui. Chacun doit simplement trouver ce qui lui va le mieux. Et par quel moyen d’accès. » Maud Séjournant

La méditation de Pleine Conscience

Elle n’est pas destinée à se reconnecter directement à son animal, mais suite à une pratique régulière (idéalement quotidienne) elle entretient les circuits de l’attention et « muscle » de nouvelles connexions neuronales qui vous permettront d’être plus réceptifs aux ressentis et messages subtils¹ de votre corps. C’est donc un bon préliminaire, pour cette rencontre, mais aussi pour diminuer votre stress, augmenter votre réceptivité aux beautés de la vie, développer votre intuition, etc.

Les lectures

De nombreux livres et sites parlent de ce sujet. Je vous mets cependant en garde contre les « tests » que vous pouvez trouver un peu partout sur internet, ils restent très « en surface », « dans le mental » et pourront seulement vous indiquer de quel animal votre personnalité s’approche, mais pas vraiment déclencher la venue de l’animal intérieur qui est au fond de vous… De même, attention aux sites qui détaillent la symbolique de chaque animal-totem, en descriptions « toutes faites ». Ils peuvent vous donner des clefs intéressantes, mais sont à manier avec autant de précaution qu’un horoscope généraliste ou un guide de l’interprétation des rêves. Ce qui compte, c’est votre propre interprétation, les symboles que vous associez spontanément à votre animal.

Par contre, si le sujet vous intéresse et que vous souhaitez l’approfondir, je vous invite à lire des livres qui parlent davantage de techniques de reconnexion, de chamanisme, de culture amérindienne et de la symbolique générale des animaux-totems. Leur lecture pourra peut-être vous inspirer si vous souhaitez rester seul dans cette approche. Pour commencer, je ne peux que vous recommander une fois de plus l’excellent Cercle de Vie de Maud Séjournant dont je vous parle et dont je cite des extraits tout au long de l’article.

Et, pour le clin d’oeil, je vous invite également à lire ou relire La métamorphose, de Kafka…

Les méditations personnelles

Quand vous aurez appris à être bien à l’écoute des ressentis subtils de votre corps, et que vous aurez une idée plus précise de la technique à suivre grâce à vos lectures, vous pouvez alors essayer de faire émerger votre animal-intérieur lors d’une relaxation / méditation. Il faut se concentrer sur les sensations, davantage que sur les pensées (comme lors d’un « body scan » ou scan corporel / balayage corporel, qui est la première approche de la méditation de Pleine Conscience). Le risque est en effet de rester dans « le mental » et contrôler les choses, au lieu de laisser faire et laisser venir les sensations sans chercher à les contrôler.

Les méditations guidées

Si vous préférez être guidé dans votre approche, de nombreux thérapeutes et praticiens proposent des méditations dirigées. Selon les techniques, on va parler d’hypnose, de sophrologie, de chamanisme, d’approches « psychocorporelles », de méditation guidée, de relaxation dirigée, de voyage intérieur guidé, etc. A vous de trouver le praticien qui vous conviendra le mieux, si possible en suivant votre intuition et les synchronicités… Il existe également des fichiers audio, que vous pouvez télécharger directement sur internet.

Les stages de chamanisme

Lors de ces stages d’inspiration chamanique, qui se déroulent en général sur plusieurs jours, dans de nombreux pays (on peut en trouver en France comme en Amérique Centrale, au Nouveau Mexique, en Sibérie, en Amazonie, etc.)  l’approche est globale et utilise plusieurs techniques complémentaires très variables selon les chamans, pour induire des états modifiés de conscience et favoriser la reconnexion avec son intériorité, voire d’autres dimensions. Cela peut être, à titre d’exemple:

  • la transe initiée par le rythme régulier du tambour
  • les chants initiatiques
  • des danses traditionnelles ²
  • la confection d’objets de pouvoir
  • des respirations selon un rythme spécifique
  • des rites symboliques
  • le jeûne, les purges
  • les huttes de sudation
  • les fumigations aux plantes (sauge, encens, etc.)
  • l’utilisation de parfums et odeurs
  • voire même la prise de substances hallucinogènes³ comme la célèbre liane Ayahuasca

Il va de soi que je ne peux pas cautionner la prise de substances illégales et dangereuses, ni les techniques « borderlines » qui peuvent être très dangereuses, aussi je vous amène à faire preuve d’une vigilance extrême dans le choix de votre stage si vous vous sentez attiré par cette voie.

Je vous invite à regarder ce TED X de Corinne Sombrun, journaliste devenue chamane à son insu le jour où elle s’est reconnecté à sa louve intérieure…

L’observation de vos rêves

Parfois votre animal de pouvoir peut se manifester à vous à travers vos rêves… Certaines personnes s’en souviennent, d’autres pas, mais dans tous les cas, comme d’autres pratiques, cela peut se travailler et se développer. Si vous sentez que c’est une voie qui vous « appelle », je vous invite à investir dans un « cahier de rêves » et à les noter immédiatement à votre réveil. Plus on les note, plus on s’en souvient progressivement. Vous pouvez aussi apprendre à diriger, ou tout au moins orienter vos rêves, par exemple en émettant une intention précise au moment de vous endormir.

L’observation d’animaux dans la réalité

Et puis, parfois, les animaux ne sont pas que « virtuels » et « sensations » : parfois, ils se manifesteront à vous dans la réalité : un animal qui revient systématiquement dans votre vie par des biais différents, ou qui a un comportement très inhabituel, comme s’il vous indiquait une direction en réponse à une question que vous vous posez, etc. Cet animal essaie peut-être de vous faire passer un messageSoyez attentif, et d’autant plus réceptif en sa présence.

A vous de trouver la voie vers laquelle votre animal intérieur veut vous entraîner ! 

Voir aussi  ¹ Ecouter son corps pour suivre son guide intérieur   Observer le code de la route de la vie   Stop ou encore ? Choisir de suivre son intuition   ² Les bonnes vibrations de la danse         ³ De l’excès à l’équilibre


Et vous ? Avez-vous déjà rencontré, dans la réalité, ou dans votre monde intérieur, un animal totem ? Si oui, quel était son message ou son énergie ? Le sentez-vous encore présent en vous ? Si non, avez-vous envie d’essayer de le rencontrer ? Etes-vous prêt ?


8 réponses à “A la rencontre de son animal totem”

  1. Carry

    Merci Céline pour cet article qui me touche énormément! C’est avec beaucoup émotion que je revois Corinne Sombrun, j’étais à Reims ce jour là. Corinne S. nous a offert un moment exceptionnel, son énergie bienfaisante avait envahi toute la salle de conférence, quand j’y repense j’en ressens encore ses effets!! : Une douce chaleur, une présence au niveau du thorax qui rayonne.
    Sa dernière phrase (dans la vidéo) dit TOUT.

    J'aime

    Réponse
  2. Joy369

    Bonjour,
    En effet, l’avertissement du début était important : je suis encore bien trop rationnelle pour ton article… C’est la première fois que je n’arrive pas à te lire jusqu’au bout, je n’ai fini que par survoler… Une de mes amies est fan de Corinne Sombrun, c’est rigolo.
    Joy

    J'aime

    Réponse
    • blogjourapresjour

      Hé oui il y en a pour tous les goûts ! :)
      Je pense que j’aurais lu ce genre d’article il y a encore 3 ans je l’aurais survolé aussi !!! Je suis la première surprise ! :)

      J'aime

      Réponse
  3. Andy

    Bonsoir,
    Votre article est très intéressant.je voulais vous faire part de mon ressenti, et de mon expérience .. je n’ai pas toutes les réponses et peut être pourriez vous m’éclairer sur le sujet…
    Pour ma part c’est étrange car je me souviens très souvent de mes rêves (je les note a mon réveil) et je n’ai pas l’habitude de rêver d’animaux..
    Je suis partie en Inde faire une formation ayurvedique et durant une médiation le matin (méditation chaque matin pdt la formation) j’ai soudainement vu une méduse , puis je me suis moi même sentie méduse… C’était très étrange j’avais l’impression d’être elle , elle était en moi. Ce jour là il y avait lors de la formation une chamane, à côté de moi… Peut être cette visualisation est due à cela, avec le recul maintenant cela me vient à l’esprit. Je n’ai jamais cherché à connaitre mes animaux totems je n’y avait même jamais pensé . A la fin de la méditation quand j’ai raconté on m’a dit ah bah ça doit être ton animal totem peut être, je n’ai pas prêté attention à ça j’ai du dire ok oui…
    Puis voilà ça c était il y a 2 mois, et a mon retour le mois dernier voilà que j’ai plein d’infos de méduses par ci par la , qui arrivent en masse (reportages, films , images , sans même que je cherche à aller vers elles) alors qu’en plus dans la vie ce n’est pas un animal que j’apprécie :/ ( je suis phobique des animaux marins, méduse requin baleine etc voir même les poissons…) et puis depuis j’en ai même vu une à côté de moi alors que je m’apprêtais à prendre mon premier bain de l’année , elle était toute seule et elle était magnifique … C’était la semaine dernière.
    Il y a une semaine je rêve ( pas en médiation cette fois ci mais dans un vrai rêve) d’un animal que je ne connaissait pas du tout auparavant, dans mon rêve j’étais au bord de l’eau et il venait vers moi en boule en sortant de l’eau alors j’hurle de peur puis lui de peur aussi repart dans l’eau , et moi je monte dans un arbre. L’animal reviens sort de sa carapace et se met à sauter comme pour m’impressionner , et il y avait une voix qui me disait c’est un tatou retiens ce nom , enfin c’était télépathique tout ça. En me réveillant le matin je tape tatou sur Google et je vois le même animal je me renseigne sur lui et je lis que cet animal vis sur terre mais et également un très bon nageur et que quant il est effrayé il se met à sauter pour impressionner son adversaire. J’hallucine donc. puis je navigue sur internet et me rend compte qu’il s’agit d’un animal totem (qui a une symbolique qui me correspond tout à fait dans cette période là de ma vie) .
    Hier soir je rêve a nouveau d’un animal mais cette fois ci c’est une baleine , je suis fascinée par elle je la trouve magnifique et elle me montre son langage (je comprends dans mon rêve que son langage est alors télépathique et universel) je suis extrêmement bien avec elle je me sens remplie de joie et d’amour. Au réveil je vois la symbolique et la retrouve sur plusieurs ouvrages d’animaux totems également.

    Voilà les rencontres … Pensez vous qu’ils puissent être mes animaux totems . Je n’ai pas encore compris le msg de la meduse , j’ai compris celui du tatou qui me demande de fixer les frontières de ce que j’accepte de vivre et de me protéger , j’ai compris le message de la baleine qui me demande de m’exprimer… Et la méduse est aussi très présente mais je ne comprends pas..
    Comment peut on expliquer que ces animaux soient tous les 3 des animaux qui me font très peur en temps normal ?
    Désolée pour ce long texte mais c’est quand même super complexe comme sujet :)
    Et tout cas merci bcp pour votre article :)
    Bonne nuit (je vais retrouver mes nouveaux amis ;) )

    J'aime

    Réponse
    • blogjourapresjour

      Bonjour Andréa

      Tout d’abord, merci beaucoup d’avoir pris le temps de nous détailler votre expérience, très riche.
      Je suis loin d’être une spécialiste sur le sujet et d’avoir toutes les réponses… mais c’est vrai que votre témoignage est assez intrigant, surtout la partie sur le tatou, animal que vous ne connaissiez pas !!

      Ce qui me vient à l’esprit c’est que, comme vous, je n’aime spontanément pas l’un de mes animaux totems (je suis arachnophobe de longue date !), mais j’ai remarqué que depuis quelque temps je le suis de moins en moins, et maintenant je n’ai plus de problème à relâcher une petite, voire une moyenne, araignée dehors. Cela me donne à penser que nos animaux totems nous poussent peut-être à nous dépasser, à dépasser nos peurs, et à transformer une part d’ombre de notre inconscient ? C’est une hypothèse…

      De mon côté, j’ai récemment connecté avec mon dragon… Je pense que les animaux totems sont comme une projection d’une de nos facettes, et nous apportent des messages, un peu comme les rêves, mais aussi les qualités nécessaires (force, courage, etc…) dans lesquelles nous pouvons puiser métaphoriquement.

      Bien à vous
      Céline

      J'aime

      Réponse
  4. Meyer

    Bonjour

    Je souhaite vous poser une question. Expérience surprenante avec un dragon.
    J’utilise les animaux totems depuis plusieurs mois.
    J’en ai plusieurs qui sont arrivés à moi naturellement au fur et à mesure de mon cheminement personnel, rencontrés lors de voyages chamaniques.
    Aujourd’hui j’ai eu l’occasion de recevoir du reiki d’une amie. Celle-ci ayant des capacités de clairvoyance tout comme moi a vu un dragon rouge sortir de mon chakras coeur et essayé de lui arracher le sien !?!
    ça a été très surprenant, je ne connais pas cet animal, mon dragon est vert.
    Est-il possible qu’il soit le gardien de mon chakras coeur ? Il s’est montré à une autre personne pourquoi ?
    Est-il possible qu’il appartienne à une autre personne ayant un lien d’âme très fort avec moi ?
    J’ai des difficultés à trouver une explication….
    C’est peut être parce qu’il ne faut pas la chercher…
    Peut être que vous pourrez m’éclairer…
    Votre article est excellent :)

    Merci beaucoup

    Marion

    J'aime

    Réponse
    • blogjourapresjour

      bonjour Marion
      Merci beaucoup pour votre témoignage, très surprenant en effet. Je ne suis moi-même pas spécialiste de la question malheureusement, et très débutante question dragon (je m’y intéresse depuis peu). Spontanément, j’aurais tendance à dire que les animaux totems sont nos propres créations, messages de notre inconscient, une expression de ce que l’on a tout au fond de nous qui se matérialise pour nous faire passer un message… aussi si vous avez l’impression que c’est une énergie « gardienne » je pense que c’est forcément votre ressenti qui est le bon…
      merci en tout cas pour ce beau partage !
      (ps : mon dragon est vert lui aussi… :) )
      bien à vous
      Céline

      J'aime

      Réponse

Cet article vous a inspiré une réflexion ? N’hésitez pas à la partager :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :