Vers l'équilibre…

La bonne résolution la plus importante de votre vie

il est indispensable de dégager du temps pour les gens que l'on aime...

« Je cherche l’or du temps. » André Breton

Cet article s’adresse principalement aux parents… Mais je pense que l’on peut tout à fait transposer son message et qu’il peut intéresser également les personnes qui n’ont pas d’enfants : nous avons tous des gens proches dans notre entourage, que nous aimons, sur qui nous entraîner…

Le thème principal de cet article, c’est la réflexion sur le temps que nous accordons, que nous dégageons, pour les gens que l’on aime, et en particulier pour ses enfants. Les moments partagés, de qualité.

L’autre lettre : celle que les enfants choisissent d’envoyer…

Le point de départ de cette réflexion a été cette vidéo, où des enfants écrivent deux lettres, l’une au Père Noël (ou plutôt les Rois Mages car cela se passe en Espagne), et l’autre à leurs parents. Si on leur laisse le choix, laquelle choisiront-ils d’envoyer ? Et que contient-elle ?

La vidéo est très courte (moins de 3 minutes), et je vous invite à la visionner. Faites abstraction du côté un peu « promotionnel » et aussi des bons sentiments un peu caricaturaux, et laissez-vous toucher¹….

(NB : je n’ai pas réussi à intégrer cette vidéo directement dans l’article, je suis donc pour une fois obligée de vous envoyer sur Dailymotion pour la regarder… N’oubliez pas de revenir après ! )

nos enfants ont soif de notre présence

Voir aussi   ¹  S’abandonner à l’émotion

Le temps partagé est plus important que les biens matériels

Par le biais de cette lettre¹, les enfants expriment tous plus ou moins le même message : ce n’est pas de biens matériels, de cadeaux ou de jouets qu’ils ont le plus envie, mais tout simplement de passer plus de temps² avec leurs parents… Soif d’amour, de moments partagés, et d’attention.

Posez-vous la question : que retenez-vous de votre enfance ? Quels souvenirs heureux viennent en premier à votre esprit ? Des jouets, du « matériel », ou des moments partagés ? Personnellement, pour moi, ce qui « remonte » en premier, c’est ma mère en train de faire du trampoline avec moi, une promenade dans les bois avec mon père, la pêche aux coques avec ma grand-mère, la cueillette des framboises avec mon grand-père…

A titre d’exemple, j’ai un ami qui a eu l’idée de ramener à ses enfants, d’un voyage à Amsterdam, des bulbes de tulipe. Plutôt qu’un énième gadget… (made in China probablement…) Plutôt qu’un cadeau matériel, il en a fait un moment de partage qui a du sens, une expérience, probablement joyeux et pédagogique à la fois, et ce voyage restera donc d’autant plus « planté » dans ses souvenirs…

Voir aussi   ¹ Dire l’essentiel à nos proches       Avez-vous quelque chose à déclarer ?    Aujourd’hui j’ai reçu une lettre…    ² Des racines et des ailes

C’est l’attention qui compte

Ce n’est pas tellement ce que l’on fait en pratique avec les gens que l’on aime qui compte le plus… Un moment partagé de qualité, cela peut être finalement très banal. Ce qui change tout, c’est l’attention qu’on y met, la conscience. Une fois de plus, on revient sur le « vieux principe » qui a fait ses preuves de la Pleine Conscience, l’idée d’être présent à 100 % à ce que l’on fait¹. Peu importe alors que l’on fasse une promenade, de la peinture, ou que l’on range des chaussettes ensemble !

Comme souvent lorsque j’écris un article, j’essaie de le mettre en pratique², et ce soir j’étais d’autant plus présente à ma fille, l’écoutant mieux. Nous avons trié le linge et rangé la vaisselle ensemble, et comme c’était nouveau pour elle, c’était paradoxalement un beau moment de partage. Même le film que nous avons regardé ensemble, en conscience (de ma part, car les enfants sont finalement toujours totalement présents à ce qu’ils font, sans effort), n’avait pas la même saveur

Voir aussi ¹ Débranchez !    ² Mettre en application ses propres conseils… et ceux des autres

Réagir avant qu’il ne soit trop tard

Bien sûr, on est tous débordés par les obligations, le travail, la routine, les tâches quotidiennes, la Vie quoi. Il est si facile de se laisser embarquer, la « tête dans le guidon ». Et de lever le nez 10 ans, 20 ans après,  plus tard, trop tard ?, lorsque la Vie et ses événements nous rappellent à l’ordre¹.

Combien de gens réalisent tout à coup qu’ils n’ont pas vu grandir leurs enfants ? Qu’ils ont perdu au fil du temps contact avec les gens qu’ils aiment le plus ? Tout le monde le sait, le Temps passe si vite…

Voir aussi  ¹ Savoir s’arrêter à temps

Un rappel de ce qui est vraiment important…

J’aime beaucoup ce célèbre petit conte (anonyme), qui, sur le même sujet, remet bien les idées en place…

« Un homme arrive chez lui un soir, fatigué après une dure journée de travail,
pour trouver son petit garçon de 5 ans assis sur les marches du perron.

– Papa, est-ce que je peux te poser une question?
– Bien sûr!
– Combien gagnes-tu de l’heure?
– Mais ça ne te regarde pas fiston!
– Je veux juste savoir. Je t’en prie, dis-le moi!
– Bon, si tu veux absolument savoir, 35 € de l’heure.

Le petit garçon s’en retourne dans la maison avec un air triste. Il revient vers son père et lui demande :

– Papa, pourrais-tu me prêter 10 € ?
– Bon, c’est pour ça que tu voulais savoir. Pour m’emprunter de l’argent ! Va dans ta chambre et couche-toi. J’ai eu une journée éprouvante,  je suis fatigué et je n’ai pas le goût de me faire déranger avec des niaiseries semblables.

Une heure plus tard, le père, qui avait eu le temps de décompresser un peu se demande s’il n’avait pas réagi trop fort à la demande de son fils. Peut-être bien qu’il voulait s’acheter quelque chose d’important… Il décide donc d’aller dans la chambre du petit.

– Dors-tu fiston?

– Non, papa!

– Écoute, j’ai réfléchi et voici les 10 € que tu m’as demandé.

– Oh merci papa!

Le petit gars fouille sous son oreiller et en sort 25 €. Le père, en voyant l’argent, redevient irrité.

– Mais pourquoi voulais-tu 10 € ? Tu en as 25 ! Qu’est-ce que tu veux faire avec cet argent?

– C’est que… il m’en manquait. Mais maintenant, j’en ai juste assez. Papa…est-ce que je pourrais t’acheter une heure de ton temps ? Demain soir, arrive à la maison plus tôt, j’aimerais dîner avec toi!!! »

Ré-organiser ses priorités et prendre le temps

Bien sûr, on court tous après le temps.. Mais le temps peut aussi se prendre, au lieu d’être toujours subi. Quand je me surprends à dire « je n’ai pas eu le temps », je rectifie immédiatement : « non, je n’ai pas pris le temps. »

Bien sûr, ce n’est pas toujours facile, cela nécessite des efforts, des ré-organisations. Mais nous vivons dans un monde où beaucoup de tâches se sont simplifiées, où les heures de loisir ont globalement augmenté. Il ne faut pas oublier que la vie est tout de même plus douce qu’il y a ne serait-ce que 50 ans !

Combien de temps les personnes qui en manquent passent-elles devant la télévision, des consoles de jeux, internet ¹, et autres loisirs chronophages ? C’est une question de priorités.

Je vous invite à relire l’article : « Le secret de la gestion du temps » et la métaphore des gros cailloux…  Il s’agit de prendre un peu de recul et de se poser la question de ce qui est vraiment le plus important. Et de s’organiser en fonction. De « mettre les gros cailloux », c’est à dire ce qui est prioritaire pour vous, en premier dans votre agenda. De dégager du temps pour vos proches. Et d’organiser le reste autour… Et non l’inverse. Car les gros cailloux ne tiendraient pas dans le bocal déjà rempli d’une multitude de gravillons et autres grains de sable…

Voir aussi  ¹ Se perdre dans les méandres des réseaux sociaux  

Quelques exemples pour partager des moments de qualité avec ses proches

Le mois de janvier n’est pas tout à fait terminé, il est encore temps de prendre des bonnes résolutions pour 2015¹! Voici quelques exemples de ré-aménagement de temps, qui n’en prennent pas beaucoup plus…

  • faire la surprise à votre enfant d’aller le chercher à midi alors qu’il croit manger à la cantine, et l’emmener au restaurant – pour une fois, à la place d’un déjeuner d’affaire ou avec des relations de travail…
  • poser dans votre agenda un créneau régulier et non-négociable d’une demi-heure par semaine pour appeler vos amis de longue date que vous avez tendance à perdre de vue – c’est le temps d’une série télé…
  • prévoir plus large en terme de timing pour ne pas se presser² – plutôt que de dire sans cesse à son enfant : « dépêche-toi ! »
  • se lever quelques minutes plus tôt le matin pour partager avec ses proches le petit déjeuner – au lieu de bâcler ce moment qui colore toute la journée…
  • prévoir une sortie par semaine en tête à tête avec votre enfant (à tour de rôle si vous en avez plusieurs) – au lieu de rester à la maison à ne rien faire…
  • à l’inverse, se préserver des moments de tête à tête³ régulièrement dans un couple, par exemple en programmant une sortie à deux tous les quinze jours – au lieu de rester tous les soirs en famille à regarder un film…
  • poser de temps en temps par surprise une demi-journée pour la passer avec vos proches – au lieu de perdre régulièrement vos journées de RTT, qui ne seront pas reportées d’une année sur l’autre !
  • quand on voit ses amis, prendre date au moment de se quitter pour le prochain rendez-vous – au lieu de se dire « on se rappelle… »
  • proposer à vos enfants de vous aider à faire la cuisine pour passer du temps de qualité avec eux – au lieu de vous dépêcher de tout boucler seul(e)…
  • déconnecter son téléphone pour être pleinement présent à la conversation avec ses proches – plutôt que de pianoter en même temps…
  • offrir à Noël ou à son prochain anniversaire une activité avec son enfant (spectacle, match, sortie dans un parc d’attraction, etc), qui laissera de merveilleux souvenirs – plutôt qu’un jouet dont il ne se souviendra plus dans quelques années, voire quelques mois.
  • comme dans le conte entre le père et le fils, rentrer une heure plus tôt du travail de temps en temps – « gagnant » cette heure en supprimant la pause café interminable, zappant une réunion inutile ou ne consultant pas sa messagerie personnelle de la journée…
  • écouter VRAIMENT les petites histoires et anecdotes quotidiennes de vos enfants – au lieu de les écouter d’une oreille distraite…
  • vous faire livrer vos courses et, à la place, raconter une histoire, faire une activité manuelle, du sport, ou regarder un film avec vos enfants – au lieu d’y passer 3 heures trajet compris un samedi après-midi dans la cohue…

A vous d’en suggérer d’autres !

Voir aussi   ¹ Et vous, que souhaitez-vous ?    Faire son bilan de l’année     ² Le théorème de Calimero   ³ L’allégorie de la grenouille cuite à petit feu


Et vous ? Voyez-vous grandir vos enfants, passez-vous des moments de qualité avec vos proches, ou avez-vous parfois l’impression d’être « happé » par le tourbillon de la Vie ? Arrivez-vous à distinguer l’essentiel du superflu, et à lui redonner la première place ? Et si vous changiez un petit détail de votre routine pour dégager du temps pour quelqu’un que vous aimez, dès cette semaine ?


2 réponses à “La bonne résolution la plus importante de votre vie”

  1. Joy369

    J’ADORE ! J’adore cet article et j’adore le conte anonyme ! J’adore aussi l’idée de ramener des bulbes de tulipe d’Amsterdam pour les planter ensemble.
    Merci !
    Amicalement,
    Joy

    J'aime

    Réponse

Cet article vous a inspiré une réflexion ? N’hésitez pas à la partager :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :