Vers l'équilibre…

Stop ou encore ? Choisir de suivre son intuition

apprendre à suivre son intuition, sans se poser de questions...

« L’intuition permet de sentir les pas à venir avant d’entendre la musique. » Vézina

Ce matin, une amie m’envoie un email où elle m’explique qu’elle a subi l’hostilité d’une de ses clientes, et que son agressivité a même gêné son travail avec les autres personnes. Elle ajoute : « je sentais depuis le départ que je n’aurais pas dû la laisser s’abonner, merci l’intuition, mais je n’ai pas suffisamment écouté, et comme d’habitude, l’intuition est justeBonne leçon. » C’est une personne qui est justement beaucoup à l’écoute de ses ressentis habituellement, elle le prend donc comme une « piqûre de rappel »…

Ne pas hésiter à suivre son intuition

Ne vous est-il pas déjà arrivé de « ne pas sentir » une situation, et d’y aller quand même ? De ne pas suivre votre intuition¹, alors que tout en vous criait « Non!!! » ? Ou, à l’inverse, de manquer une opportunité parce que vous n’avez pas osé franchir le pas, alors que votre intuition vous poussait vers l’avant² ?

De façon très anecdotique, il m’est arrivée une petite expérience qui m’a bien servi de leçon : j’allais au salon du Chat à Paris, et quelqu’un revendait des billets d’entrée à tarif réduit. Je ne sais pas pourquoi je me suis arrêtée et laissée tenter, alors que tout en moi me hurlait de fuir. J’ai « fait l’autruche » en faisant taire ma petite voix intérieure. Bien sûr, ils étaient faux… Cette leçon² m’a coûté 20 euros. Mais je me suis consolée en me disant que ce n’était pas cher payé si je la retenais…

Voir aussi ¹ Observer le code de la route de la vie     A la rencontre de son animal totem  ² Etre attentif aux synchronicités de sa vie    ²Prendre le temps de prendre la bonne décision   Laisser son monstre intérieur sortir du placard   La vie est une grande danse qui ne s’arrête jamais

Comment faire en pratique ? « Simplement » être à son écoute 

Je l’ai déjà détaillé dans l’article « Ecouter son corps pour suivre son guide intérieur », auquel je vous renvoie, mais, pour résumer, c’est assez « simple » de suivre son intuition en fait. Il suffit d‘être à l’écoute de ses ressentis, et de les mettre en pratique... Par tâtonnement, essais et erreurs, en rapprochant après coup ses sensations de ce qu’il s’est réellement passé, les perceptions s’affinent petit à petit. Bien sûr, pour cela, il faut prendre l’habitude de s’interroger sur ses expériences et prendre régulièrement du recul. Alors, vous arrivez progressivement à détecter vos messages « Stop » et vos messages « Encore ! », car ils sont subtils et personnels.

L’intuition « Stop »

Selon les personnes, elle se manifeste de trois façons :

  • une « petite voix intérieure », comme si on se parlait à soi-même… « mon petit doigt me dit »… C’est l’inconscient qui essaie de se frayer un chemin
  • une sensation générale de « je ne le sens pas », indéfinissable et globale. Elle n’a pas forcément besoin d’explication !
  • un ressenti précis dans le corps : poids sur la poitrine, poils qui se hérissent, tremblements de certaines parties du corps, etc. Personnellement, chez moi une oppression au niveau du Plexus Solaire¹ et des « soupirs coincés » sont un signe qui ne trompe pas…

Voici un extrait du livre de Jaddo, « Juste après dresseuse d’ours », qui décrit très précisément le mécanisme de son intuition :

« Le meilleur conseil qu’on m’ait donné de toute ma vie, la plus grande leçon de vie que j’ai reçue, je l’ai reçue de ma mère quand j’étais toute petite. 

« Fais toi confiance et écoute toi. Si la personne d’en face te met mal à l’aise, et même si cette personne est un adulte, ce n’est jamais, jamais toi qui a tort. Tu as un signal d’alarme en toi, écoute le toujours quand il sonne. »

Cette idée que j’avais une alarme en moi, et qu’elle avait toujours raison, m’a permis de toujours prendre la fuite dès le premier pas. Ce vague malaise, ce n’est pas un vague malaise. C’est mon alarme qui sonne. Et si elle sonne, c’est qu’elle a raison de sonner. Fin de l’histoire.

Aujourd’hui que je suis grande, ou presque, j’ai perdu le compte de toutes les fois où cette alarme m’a sauvée. Et je ne l’ai encore jamais entendue sonner à tort. Les rares fois où je ne l’ai pas écoutée tout de suite, parce que le pas était si minuscule que je l’ai crue déréglée, les pas suivants m’ont prouvé qu’elle avait eu raison, encore, dès le début.

Voir aussi ¹ Ressentir l’énergie de ses chakras

L’intuition « Encore ! »

Pour vous indiquer que vous êtes « sur la bonne voie », c’est tout « simple » : comme le dit Laura Marie, il suffit de « Suivre sa joie« … Si vous êtes joyeux, enthousiaste, dynamique, et que vous riez tout le temps, vous êtes probablement dans votre axe, en alignement avec votre voie !

Suivez¹ ce qui vous rend léger, ce qui vous paraît fluide, ce qui vous rend joyeux, ce qui vous fait pétiller...Même si cela paraît anecdotique, curieux, impossible ou absurde… Après tout, ce qui compte, c’est de se sentir bien et d’être heureux, alors suivez votre élan (bien sûr si ce n’est pas au détriment des autres ou de vos valeurs !)

Voir aussi ¹ Suivre son élan…

 Attention à ne pas confondre l’intuition avec d’autres sensations

L’intérêt d’être à l’écoute et de ses ressentis, c’est qu’au bout d’un moment, vous allez commencer à vous connaître. Bien sûr, il faudra toujours être vigilant et valider vos perceptions par la réalité et l’expérience, mais vous gagnerez du temps.

Cependant, il y a quand même parfois un risque de biais d’interprétation. Ainsi, un ami me disait que son signal « Encore ! » à lui était les gargouillis dans le ventre… mais que, parfois, il avait tout simplement faim !

De mon côté, j’ai récemment ressenti un certain malaise en cours d’escalade, je ne me sentais pas très bien, mon coeur battait très fort. Je me suis demandé si c’était mon intuition qui essayait de me faire passer un message et de m’avertir, en me conseillant d’arrêter cette activité. Mais en fait, en affinant, je me suis rendue compte que les sensations en question ne correspondaient pas à l’oppression habituelle, qui est mon signal « Stop » à moi. Je pense que c’était tout simplement de la peur¹ qui s’était développée suite à quelques exercices un peu plus difficiles pour moi.

Attention donc à ne pas sauter à des conclusions trop hâtives !

Voir aussi   ¹ Traverser ses peurs

Suivre son intuition pour rester centré

L’intuition est tout simplement un moyen de vous indiquer la bonne direction, votre direction. De détecter ce qui est Juste pour vous. Pas pour votre conjoint, vos amis, vos enfants ou vos voisins. Pour vous.

Une façon de vous inciter à vous remettre dans votre axe lorsque vous avez dévié. Vous inviter à vous « recentrer », au centre de la roue, près du moyeu, là où c’est calme et sécurisé – et non pas sur les bords, là où cela tourne et risque de vous éjecter au passage ¹…

Après, à vous de prendre les décisions qui s’imposent… Pour approfondir sur le sujet, je vous invite à lire l’excellent article de Sylviane Jung intitulé « L’intuition : pourquoi il est important de l’écouter« 

Pour vous donner un exemple, il y a quelques années, quand j’ignorais tout cela, j’avais une oppression permanente sur la poitrine, qui grandissait, et m’empêchait presque de respirer. Je pensais que c’était médical, je ne comprenais pas d’où cela venait. Mais je ne savais pas l’interpréter à l’époque. Il y avait probablement un élément dans ma vie qui n’était pas Juste pour moi à ce moment-là. Je n’étais peut-être pas sur la « bonne voie ». Aujourd’hui, je me poserais la question…

Voir aussi ¹ Rester centré

Développer son intuition au quotidien

Voici un petit exercice tout simple à faire au quotidien, si vous cherchez à développer votre intuition : prenez quelques secondes régulièrement pour vous demander « est-ce que je le sens ? Si oui, comment cela se manifeste-t-il dans mon corps ou mes sensations ? si non, qu’est-ce que je ressens, physiquement ? » Parfois on se donne intuitivement et immédiatement la réponse à la question… encore fallait-il prendre le temps de se la poser !

La méditation, dont je vous reparlerai, est également un excellent moyen de développer son intuition, tout simplement parce qu’elle va « muscler » votre « muscle de l’attention« . C’est bien sûr une métaphore, mais disons que vous allez créer de nouveaux circuits neuronaux, de nouveaux sillons, et devenir plus fins dans vos ressentis et perceptions au fil des semaines.

Parfois, on choisit sciemment de ne pas écouter son intuition et faire l’autruche

Il peut aussi arriver que nous choisissions sciemment de faire l’autruche, et faire taire notre petite voix : parce que l’on n’est pas d’accord, parce que l’on veut quand même y aller, parce que cela ne nous arrange pas, parce que l’on n’y croit pas, parce que l’on se dit qu’on se trompe, que ce n’est pas possible… Clairement, notre mental, le fameux cerveau gauche¹, prend alors les commandes.

Cela m’est bien sûr déjà arrivée, et très récemment : tous les signaux étaient au rouge, j’avais une oppression permanente. Comme j’avais affiné mes perceptions, je connaissais l’interprétation de ces ressentis, je savais pertinemment comment les comprendre… Mais j’ai décidé de mettre la tête dans le sable, car ma raison, elle, me disait « Oui. »

Pourquoi pas ? C’est bien aussi. Ainsi, je n’ai pas de regrets (le fameux : « Mieux vaut avoir des remords que des regrets », Oscar Wilde), et j’ai énormément appris au passage de cette expérience, et vécu des moment extraordinaires. J’ai juste dû y mettre un terme car ce n’était pas la bonne voie à long terme pour moi… mais cela, je le savais bien depuis le début… Par contre, je pense que cela aurait été une erreur de m’acharner dans une voie qui n’était manifestement pas la bonne pour moi. Ne serait-ce que parce qu’il est très inconfortable de vivre avec une oppression, un poids sur la poitrine, permanent !

Voir aussi ¹ Enchantée…

Dans le doute, je m’écoute

Mon conseil est d’essayer d’être systématique dans son écoute de l’intuition. Parfois, on ne comprend pas le « message » de son corps ou de son ressenti, on se dit que cela n’a pas de sens (que ce soit une intuition « stop » ou « encore ! ». )

Désormais, je me dis que « dans le doute, je m’écoute. »¹ Car cela m’a toujours bien réussi jusqu’ici, et les rares fois où je ne m’écoutais pas, les résultats me prouvaient que j’aurais dû être plus « raisonnable ».

Alors, jusque dans les plus petits détails, je vous invite à vous écouter et vous faire confiance... Même si cela a l’air anecdotique, ou marginal : tout d’abord, parce que l’on ne sait pas où le hasard peut nous emmener en prenant des points de départ en apparence anodins ou des voies détournées... mais aussi parce que ce sont peut-être des moyens de vous entraîner à affiner votre intuition, afin être prêt pour les « grands messages » !

Apprenez à vous faire confiance²

Voir aussi    ¹Bien (se) conduire sur le chemin de Vie    ² La théorie du trèfle à quatre feuilles  


Et vous ? Suivez-vous systématiquement votre intuition ? Ou vous arrive-t-il encore d’avoir tous les signaux, mais de faire l’autruche ? Et si vous preniez la décision de sortir la tête du sable, à chaque fois que vous avez un avertissement ? Et si vous vous écoutiez davantage ?


2 réponses à “Stop ou encore ? Choisir de suivre son intuition”

  1. Joy369

    Bonjour,

    Encore un article que j’adore ! :-)
    Tout à fait juste, évidemment : écouter notre intuition est primordiale. David Servan-Schreiber a écrit une chronique sur le sujet, il parlait de cas plus graves : viol et agression physique violente, dans lesquels les victimes avaient « senti » que quelque chose n’allait pas mais n’avaient pas écouté leur intuition.
    J’essaie aussi d’affiner mon intuition et de me « laisser porter » par elle et jusqu’à présent, ce n’est… que du bonheur ! :-)

    Joy

    J'aime

    Réponse
  2. Banban

    Je confirme également que très fréquemment l’entêtement nous mène dans le mur………souvent à cause du  » trop investi pour reculer » sorte d’auto manipulation cérébrale.

    J'aime

    Réponse

Cet article vous a inspiré une réflexion ? N’hésitez pas à la partager :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :