Vers l'équilibre…

Les paroles s’envolent, les écrits restent…

noter, pour ne pas oublier, pour se souvenir

« J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable. Je fixais des vertiges. » Arthur Rimbaud

Ce matin au réveil, je me rappelais à quel point j’aime tout noter, depuis toujours, dans des petits carnets, et je me suis dit que vous expliquer cette « manie » pouvait peut-être vous apporter à vous aussi.

Noter… avant d’oublier

Ce n’est pas une légende : même l’idée « du siècle », l’idée « Euréka », qui semble tellement limpide, comme une évidence sur le moment, peut s’évaporer si elle n’est pas notée tout de suite ! On se dit alors qu’elle ne devait pas être si révolutionnaire que cela pour se consoler…

J’ai déjà regretté certains moments de paresse ou de procrastination ! Alors je vous encourage vivement à ne pas repousser ce moment et à « tout lâcher » si vous avez une illumination pour la noter immédiatement, sur n’importe quel support, quitte à la recopier par la suite. Pourquoi croyez-vous que je me relève la nuit pour écrire sur le blog ? (oui, je sais, c’est compulsif ¹ !) Et cela ne coûte rien de laisser un bloc-notes et un crayon sur sa table de chevet…

voir aussi  ¹ De l’excès à l’équilibre

Des carnets pour plusieurs usages

J’ai donc toujours plusieurs carnets en cours, un pour chaque usage :

mon carnet « bonheur »

Je note d’un côté des citations inspirantes (je le fais depuis des années, sans savoir pourquoi ¹… mais je peux vous assurer que j’en fais bon usage depuis 5 mois, depuis que j’ai commencé ce blog ! ) et de l’autre côté des exercices de développement personnel

mon carnet « idées »

Je note des idées de métiers, d’inspiration pour créer une boîte ou une nouvelle activité, etc. C’est un peu mon carnet « Bilan de compétences« 

mon carnet « toujours sous la main »

Toujours dans mon sac à main, il est rempli, en vrac, de citations pêchées au vol (je vous conseille le Mac Do de la gare de Tours, si si ! C’est une vrai oeuvre d’art, très inspirante), de dessins de ma fille, de prise de mesures de meubles, de coordonnées de personnes croisées ou de petits croquis !

mon carnet « réflexions personnelles »

Une sorte de journal intime sur lequel je vais noter mes réflexions personnelles du moment, mais aussi prendre des notes quand je vais à des conférences ou chez un thérapeute.

mon carnet « au saut du lit »

Un bloc-notes à côté de mon lit pour noter les réflexions qui me tiennent éveillées ou l’article que j’ai en tête quand je n’ai pas le courage de sortir du lit… (mais, souvent, l’inspiration passe et je le regrette après…)

mon carnet « d’écrivain »

J’y note des idées de sujets de livres ², mais aussi des idées d’articles pour le blog (encore une soixantaine qui ne sont pas encore traités, vous n’êtes pas prêts d’être débarrassés de moi !)

mon carnet « annuel » / « quotidien »

Tous les soirs, depuis des années, j’y fais le bilan de ma journée ; mais un bilan positif, notant tout ce qui a embellit mon quotidien. C’est un peu l’équivalent des fameux cahiers de gratitude popularisés par la psychologie positive et en particulier Florence Servan-Schreiber et ses 3 kifs par jour. (dont je vous recommande vivement la lecture au passage !). J’en note autant que nécessaire, pas seulement trois ! Cela a un réel impact sur le moral, je pense que cela entretient mes circuits de l’optimisme. Car en voyant « noir sur blanc » (chez moi, c’est plutôt en couleur que j’écris…) tout le bonheur que l’on vit tous les jours, on ne peut qu’être positif et reconnaissant… Même le jour où ma vie s’est écroulée, ou même un jour de deuil, j’ai réussi à trouver des motifs de gratitude à noter

C’est sur ce même cahier que je fais le fameux bilan annuel dont je vous parlais le 1er janvier.³

Et même…

un agenda papier, oui, à l’ancienne, ça c’est mon côté femme des cavernes !

voir aussi  ¹ Suivre son élan…     ² Et vous, sur quoi écririez-vous ?      ³ Faire le bilan de son année     Prendre de bonnes habitudes     Avez-vous quelque chose à déclarer ?

Peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse

Ces carnets sont tous choisis avec soin : personnalisés avec le visuel de mon choix, offerts par mes amis, ou chinés dans des circonstances particulières, pour plus d’inspiration

Mais peu importe le support : si vous êtes plus à l’aise pour noter sur votre smartphone ou votre ordinateur, faites vous plaisir ! L’important est de garder une trace, quelle que soit sa forme. Je vous déconseille juste les post-its ou autres supports temporaires qui ne resteront pas…

Noter aussi pour les enfants

J’aurais tellement aimé avoir des témoignages écrits de mon enfance… Alors j’anticipe pour ma fille, et nous faisons ensemble quatre carnets/cahiers

Le cahier de vie

C’est bien sûr l’école qui m’en a donné l’idée. Seulement, certains d’entre vous commencent à me connaître, j’ai du mal à faire les choses à moitié, alors j’en ai fait un cahier de vie « de compétition », car je me suis prise au jeu, et ma fille avec.

Nous y notons toutes les activités qui sortent de l’ordinaire (balade à cheval, visite des souterrains du Musée des Beaux-Arts, comédie musicale, séance de cinéma, initiation à l’escalade¹, etc. en y collant tickets d’entrée, photos, feuilles d’arbre, images, flyers, billets de train, etc) et ma fille l’illustre elle-même.

Le cahier des métiers

Comme j’ai cette frustration de chercher ma voie depuis toujours, j’ai une vraie sensibilité sur le sujet de l’orientation précoce des enfants. J’aime l’idée de (sans les contraindre) leur ouvrir l’esprit ² pour qu’ils trouvent le métier où ils s’épanouiront.

J’ai donc créé avec ma fille un « cahier des métiers » où elle note des idées de métier qu’elle pourrait faire, pour quelle raison, et où elle fait un dessin d’illustration. C’est amusant de noter ses obsessions et centres d’intérêt au passage… Par exemple, pour l’instant nous avons noté entre autre : « Je pourrais faire comme métier… réparatrice de fontaines de toutes les couleurs. Parce que c’est bien parce que sinon elles ne marchent plus. » ou « Je pourrais faire comme métier…Père Noël. Non, c’est les garçons qui sont Père Noël. Les filles sont Père Noïl. Je pourrais faire des cadeaux pour les enfants. »

Le livre de ma fille

J’ai la chance d’avoir accès à des « livres blancs », ce sont les maquettes en blanc de livres en projet d’édition. Sur l’un d’eux ma fille a commencé à écrire son premier livre³, il y a déjà deux ans. C’est très… expérimental ! Je ne fais rien, que prendre sa dictée. Elle invente au fur et à mesure l’histoire du petit bonhomme Zoom-zoom à qui il arrive des aventures (c’est assez basique pour l’instant ! mais c’est la première étape… !) et elle l’illustre sur chaque page.

Le carnet « quotidien »

Ma fille aussi a son carnet quotidien, sur lequel je note tous les jours depuis sa naissance les choses positives qui lui sont arrivées. A partir de ce soir, nous le ferons ensemble pour que ses propres circuits d’optimisme se creusent aussi… !

J’y note aussi ses jolies petites phrases, petits mots d’enfant, ceux qui nous font sourire mais qu’on oublie si vite sinon…

voir aussi ¹Des racines et des ailes    ²Quand un inconnu nous donne des clefs    ³(Re) Trouver sa vocation

Les mots sont des cadeaux…

Dans un monde où tout se dématérialise¹, qu’il est agréable de recevoir une vraie lettre manuscrite²… Cela n’a pas la même saveur qu’un SMS qui disparaîtra au fil du temps… D’ailleurs, il existe un service que je trouve extraordinaire, qui permet d’imprimer sur un rouleau de papier tout un échange de textos, afin de garder une trace et l’offrir… Et quel plaisir de tomber sur un petit mot doux glissé par surprise dans une poche ou une valise… Et si vous écriviez plus souvent à vos proches³ ?

Je vous recommande aussi le merveilleux site Les mots sont des cadeaux, où vous pourrez trouver des présents qui ont du sens, ou le déclic pour écrire à votre tour…

voir aussi ¹Débranchez !    ²Se faire une déclaration d’amour     Aujourd’hui, j’ai reçu une lettre…     ³Dire l’essentiel à nos proches

Noter pour se souvenir

C’est tellement intéressant de se replonger dans son « Moi » d’enfance, d’adolescence ou de jeune adulte, quand on retombe sur d’anciens cahiers, d’observer son évolution… « pourquoi ai-je noté cette citation, à ce moment-là ? » « Ah bon, j’avais cette passion ? » « Tiens, déjà cette interrogation récurrente… »

Je ne suis pas pour tout garder, et plutôt partisane du désencombrement en général¹, mais certains souvenirs me paraissent fondamentaux, fondateurs… Essentiels.

voir aussi ¹Mettre de la beauté dans sa vie


Et vous ? Notez-vous pour vous souvenir ? Aimez-vous garder une trace ? Et si vous vous offriez un beau carnet ou un beau cahier pour vous motiver et fêter la nouvelle année ? Et si vous preniez la plume ou le clavier, là, maintenant, tout de suite, pour vous-même, ou pour écrire à quelqu’un ?


2 réponses à “Les paroles s’envolent, les écrits restent…”

  1. JNS

    Pour ma part je pense qu’il est en effet très bon de noter les choses, cela permet de les clarifier et de les rendre plus concrètes.
    Jusqu’à présent je n’utilise cette technique que pour le travail lorsque j’en ai trop et qu’il faut mettre des priorités et surtout ne rien oublier cela m’aide à avoir les idées plus claires et à mieux rester centré sur chaque tâche et les prendre une par une.
    Mais je crois bien que je vais essayer de l’utiliser dans ma vie personnelle pourquoi pas en effet noter ces fameux kifs plutôt que juste se les énumérer verbalement ou dans sa tête. A tester et on en reparle dans un mois si j’arrive à m’y tenir, que ça ne soit pas qu’une de ces résolutions de début d’année qui ne durent jamais bien longtemps …

    J'aime

    Réponse
  2. JNS

    Pour ma part je pense qu’il est en effet très bon de noter les choses, cela permet de les clarifier et de les rendre plus concrètes.
    Jusqu’à présent je n’utilise cette technique que pour le travail lorsque j’en ai trop et qu’il faut mettre des priorités et surtout ne rien oublier cela m’aide à avoir les idées plus claires et à mieux rester centré sur chaque tâche et les prendre une par une.
    Mais je crois bien que je vais essayer de l’utiliser dans ma vie personnelle pourquoi pas en effet noter ces fameux kifs plutôt que juste se les énumérer verbalement ou dans sa tête. A tester et on en reparle dans un mois si j’arrive à m’y tenir, que ça ne soit pas qu’une de ces résolutions de début d’année qui ne durent jamais bien longtemps …

    J'aime

    Réponse

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :