Vers l'équilibre…

*Article « guest »* Nos réponses face aux difficultés de la vie

apprendre à ne pas s'arrêter face aux obstacles

« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. » Winston Churchill

J’ai le plaisir de vous proposer le premier article « guest ».¹  Mon ami Jérôme s’est dévoué et s’est jeté à l’eau, j’espère qu’il vous inspirera. Bienvenue à ce nouveau membre de la communauté du développement personnel !

Tout au long de notre vie, nous avons tous à faire face à des situations plus ou moins difficiles, des simples contrariétés quotidiennes aux événements majeurs n’arrivant que quelques fois dans une vie.

Voir aussi  ¹    Et vous, sur quoi écririez-vous?

Des tracas quotidiens aux événements majeurs

Même si l’on peut penser que les tracas quotidiens sont les plus simples à gérer, ou à digérer, par le fait de ne pas avoir forcément de réponse à leur donner, ils peuvent parfois avoir un impact sur nous par simple usure, par simple fatigue.

D’un autre côté, les événements majeurs comme le décès d’un proche, une rupture de mariage, la perte d’un emploi, seront certes ponctuels mais d’une telle violence qu’ils peuvent nous affecter très profondément et irréversiblement ¹.  

Voir aussi  ¹  Le soutien     Bien (se) conduire sur le chemin de Vie

Des périodes critiques, ou même une « loi des séries »

Il y a des périodes plus critiques, plus sensibles¹ que d’autres, comme le choix de son (ré) orientation professionnelle, la construction d’une maison, la reprise de ses études, un enfant qui ne fait pas ses nuits pendant des mois, un accident, qui peuvent être difficile à gérer en plus du quotidien.

Il nous arrive parfois des périodes où on « les accumule », il est alors bien difficile d’absorber les difficultés, et on peut rapidement sombrer dans une impasse². 

Voir aussi  ¹ Joyeuses (?) fêtes !   Savoir s’arrêter à temps   La thérapie de l’hibernation   ² Observer le code de la route de la vie

Nous sommes parfois « générateurs » de nos propres difficultés

Nous sommes même parfois des « générateurs de difficultés», en fonction de notre manière d’agir ¹, de nous comporter, notre manière de nous préparer à l’avenir, comme par exemple une conduite à risque en voiture, une hygiène de vie critique, ne pas avoir assez épargné au bon moment, etc. 

Nous avons tous des exemples où nous compliquons la vie inutilement ². Tout le monde connaît le fameux « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ».

Les hommes disent souvent qu’ils cherchent des relations « sans prise de tête ». D’une manière générale, les femmes, plus sensible que les hommes et qui attachent plus d’importance à certains détails, à la qualité d’une relation, à l’émotion, peuvent être perçues par les hommes comme des sources de « générateurs de difficultés ».

Certains n’hésitent pas à se mettre volontairement en difficulté ³ mais en en ayant conscience.

Voir aussi  ¹  Le théorème de Calimero    ²  La théorie de l’assiette de frites    ³  Traverser ses peurs 

Arriver à se protéger sans trop se « blinder »

Notre capacité à faire face aux difficultés dépend de plusieurs facteurs, par exemple de la manière dont on est touché, affecté émotionnellement ¹. La manière la plus radicale et efficace est de se fabriquer une sorte de carapace émotionnelle, mais le risque alors est de devenir aussi insensible aux bonnes émotions ². L’idéal est d’avoir cette carapace à portée de main et de s’en servir à bon escient, et d’arriver à laisser sortir ses émotions. Pour ma part, j’ai compris depuis peu que je ne laissais pas suffisamment ma carapace ³ au placard.

Voir aussi  ¹  L’expérience de la plume de canard    ²  Se laisser toucher…   ³   S’abandonner à l’émotion     Se protéger, sans tomber dans les extrêmes

Apprendre à relativiser

Un autre facteur est l’importance que l’on donne aux problèmes, notre capacité à relativiser. Pour relativiser, il est essentiel pour cela d’être ouvert à l’extérieur de sa bulle de vie ¹. Le fait de savoir ce qui se passe dans le monde, de voyager et de ne pas être trop centré sur soi est essentiel pour faire cela.

Dans mon cas, je relative beaucoup, je suis très conscient d’être un privilégié parmi les privilégiés. Cela me permet d’être heureux de ma vie et de la vivre pleinement. Alors que des milliards de personne aimeraient être à ma place, ai-je le droit de gâcher cette chance ² ?

Voir aussi ¹   S’enrichir au contact des autres   ² Ne pas faire d’une contrariété un malheur    Devenir un serial smiler

Avoir confiance en soi pour affronter les difficultés

Une autre clef est la confiance ¹ que l’on a en nous pour affronter les difficultés et trouver des solutions. Face à une grosse difficulté, ma méthode est de saucissonner en dizaine de petites difficultés auxquelles on peut trouver des solutions. Ceci permet de ne pas être découragé devant l’obstacle qui parait être une montagne à déplacer ou infranchissable.

Voir aussi  ¹ La théorie du trèfle à quatre feuilles   Le bon moment, c’est maintenant

Considérer chaque difficulté comme une opportunité

La manière de considérer les difficultés à affronter est très importante. Quand on perçoit les difficultés comme des opportunités pour avancer dans la vie ¹, d’en sortir grandi, de faire mieux la prochaine fois, alors on vit beaucoup plus sereinement les événements. Pour ma part, je suis vraiment en phase avec cette manière de penser. En y réfléchissant, je pense que c’est pour cette raison que je me sens tellement bien dans ma vie professionnelle où l’amélioration continue est le vecteur de l’entreprise.

Voir aussi  ¹ Et si la vie était un jeu d’arcade ?

Savoir bien s’entourer

Le soutien que l’on peut recevoir de notre entourage est primordial… Lorsque l’on est bien entouré, en fonction des difficultés, on peut faire appel ¹ au soutien de différentes personnes.

Voir aussi  ¹ Dire l’essentiel à nos proches   Prendre de bonnes habitudes


Et vous, comment faites-vous face aux difficultés de la vie ? Et si vous cherchiez à éliminer les difficultés inutiles ? Et si vous considériez les difficultés comme une chance ?


 

Cet article vous a inspiré une réflexion ? N’hésitez pas à la partager :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :