Vers l'équilibre…

Savoir, Savoir-faire, Savoir-être…

pour une éducation alternative, où l'enfant puise son savoir mais aussi son développement et son épanouissement

« Dis-moi, et j’oublierai. Enseigne-moi, et je me souviendrai peut-être. Implique-moi, et j’apprendrai »  Benjamin Franklin

J’ai été emballée par une petite vidéo, que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui.

Un exemple inspirant d’une nouvelle forme d’éducation

Logan LaPlante est un adolescent de 13 ans, qui explique son parcours et sa vision de la vie. A l’âge de 9 ans, il a été dé-scolarisé.

Personnellement, quand j’entend parler de dé-scolarisation, tout de suite des images néo-hippies me viennent en tête. Je suis loin d’être contre ce sujet, mais je pense que, comme tant d’autres logiques alternatives, cela doit être géré avec bon sens et que la bonne volonté ne suffit pas. Il faut penser au bien-être de l’enfant avant tout. Dans certains cas, ce sera une solution merveilleuse, mais dans d’autres ils risqueront d’avoir des lacunes intellectuelles voire sociales si cela est mal mené.

Mais ce cas-là est exemplaire, et m’a vraiment interpellée. On entre vraiment de plain-pied dans l’avenir, une nouvelle ère de l’éducation, l’auto-éducation.

Je le trouve si inspirant, si épanoui, si sûr de lui, mais dans le sens « confiant« , pas dans le sens « fier ». On a l’impression qu’il a déjà compris tellement de choses, et qu’il a encore tant de sujets à explorer… Je ne m’inquiète absolument pas pour lui et pour son avenir !

Apprendre en s’impliquant

Je pense que Logan LaPlante est un précurseur ¹, un des pionnier d’une éducation intelligente, alternative, personnalisée. Comme le prônent depuis des décennies les pédagogies alternatives ² (Montessori, Steiner, Freinet, et maintenant des écoles innovantes comme Living Schoolle meilleur moyen d’apprendre et de retenir est de s’investir personnellement, de faire ses propres choix, de creuser les sujets qui nous intéressent. C’est ce que fait naturellement Logan LaPlante, comme par exemple quand il s’intéresse en détail à l’entreprenariat, la couture, la neige, le ski, l’histoire, etc.

Si le sujet vous parle, je me permets de renvoyer à l’ouvrage que je viens d’écrire sur le sujet de l’éveil des enfants, pour peut-être vous donner des idées de graines d’éveil à semer dans l’esprit de vos enfants…

La pédagogie Montessori à la maison, 200 activités de 0 à 12 ans,

Toutes les clefs pour un enfant épanoui et autonome !

activités d'éveil pour les enfants

Voir aussi  ¹ Garder son indépendance d’esprit    ² S’enrichir au contact des autres

Du savoir au savoir-faire

La peur générale, quand on entend parler de ce type d’éducation, c’est qu’il y ait des lacunes, que les élèves papillonnent trop, et qu’ils limitent leurs apprentissages seulement à ce qui les intéresse.

Mais, au contraire, les enfants apprennent de façon différente, efficace, profonde, en ayant une vision globale des choses. Ils sont motivés et apprennent donc mieux et plus vite. Ils expérimentent, au lieu de rester dans la théorie pure. Ils relient les enseignements au lieu de les envisager les uns après les autres de façon séparée, et retiennent ainsi mieux les connaissances car ils se les approprient¹.

Par exemple, la construction d’un bateau les amènera à s’intéresser à la géographie puis à la géométrie, à faire un écart vers la zoologie, la physique, puis à revenir vers les travaux manuels, etc.

« Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose… Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer. » Antoine de Saint-Exupéry

Cette vision des choses globale et personnalisée à la fois correspond au niveau « Jaune » de la spirale dynamique, comme l’explique Jacques Ferber dans le passionnant article :  » Vivre avec fluidité dans un monde complexe  » que je vous invite à découvrir.

Voir aussi   ¹ Quelle oeuvre d’art seriez-vous ?

L’éducation 3.0 

Nous avons la chance inouïe d’avoir un accès illimité aux connaissances, à portée d’un clic. Les Moocs (Massive open online course, ou cours en ligne ouverts à tous) se répandent, on peut de plus en plus s’auto-former sur tous les sujets, grâce à des cours de grande qualité retransmis mondialement, gratuitement. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à consulter cet excellent article publié dans Télérama : «  l’amphi planétaire « .

Dans le même ordre d’idée, mais de façon plus ludique, courte et selon un format  » zapping  » adapté à nos habitudes actuelles, les conférences TED et TEDx sont un moyen merveilleux d’apprendre, réfléchir, découvrir des sujets très variés.

Du savoir-faire au savoir-être

Bien sûr, ce n’est pas forcément un modèle qui conviendra à tous : il faut avoir une certaine autonomie, une certaine auto-discipline pour apprendre seul. Mais je trouve cela merveilleux d’avoir désormais le choix.

Plutôt que de seulement gaver nos enfants de connaissances pures (même si cela reste passionnant et indispensable), aidons-les aussi à acquérir des compétences : l’autonomie, la prise d’initiative, la polyvalence, la persévérance ¹ .

S’ils ont acquis ces bases, ils pourront tout faire dans le monde de demain. Aidons nos enfants à intégrer du « savoir-être » en plus du « savoir » et du « savoir-faire »².

Je pense qu’une des qualités-clef, qui sera la base de toutes les autres, est particulièrement de développer leur confiance ³ en eux. Qu’ils apprennent à se faire confiance, car nous avons nous-même appris à leur faire confiance.

Voir aussi   ¹ Tomber sept fois, se relever huit    ²  Des racines et des ailes    Faire son bilan de l’année    ³ La théorie du trèfle à quatre feuilles   Encourager les bonnes volontés

Intégrer ces nouvelles formes d’éducation à l’école traditionnelle

Bien sûr, tout le monde n’a pas la chance ni les moyens de mettre son enfant dans une école alternative, ou le temps ou les compétences de dé-scolariser son enfant, même s’il le souhaiterait. Mais, traitez-moi de naïve si vous le souhaitez, je garde confiance : même si cela prendra du temps, (le « Mammouth » de l’Education Nationale…), je suis convaincue que l’école traditionnelle peut évoluer dans ce sens.

Faire évoluer l’Education Nationale de l’intérieur, doucement mais sûrement

Des enseignants motivés arriveront, et arrivent déjà, petit à petit, à faire bouger les choses de l’intérieur. Ne soyons pas fatalistes : ce sont les bonnes volontés et les petites actions ¹ qui, mises bout à bout, peuvent faire progressivement évoluer les choses.

Quel que soit le modèle d’éducation choisi pour nos enfants, traditionnel ou alternatif, soyons confiants en l’avenir et en nos enfants… Vous verrez, ils nous étonneront !

Voir aussi   ¹ S’interroger sur ce qu’il y a dans notre assiette     La parabole de l’étoile de mer     Etre consommateur ou consomm’acteur ?


Et vous ? Vous posez-vous des questions sur le modèle d’éducation de vos enfants,  ou avez-vous tendance à vous reposer sur le système éducatif traditionnel sans vous interroger ? Encouragez-vous l’autonomie de vos enfants et les laissez-vous choisir leurs centres d’intérêt ? Etes-vous axé sur le Savoir-être et le Savoir-faire ou seulement le Savoir ?


Cet article vous a inspiré une réflexion ? N’hésitez pas à la partager :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :