Vers l'équilibre…

Les huit étapes de l’évolution de la Conscience

« Puisses-tu trouver la félicité en arrêtant de la chercher » Dan Millman

Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire part des différentes étapes de l’évolution de ma conscience.

C’est tout à fait empirique, et ma propre vision des choses, aussi je n’ai pas la prétention d’écrire un guide complet sur la question : je ne parlerai que de ce que j’ai moi-même remarqué et expérimenté ¹.

Voir aussi  ¹ Trouver sa devise    « L’effet cocktail » de son développement personnel  Oser changer de vie

L’étape 1 : « après moi, le déluge »

Elle correspond à un moment de ma vie très superficiel avec du recul. Aucun élan ne m’animait envers les autres, ni envers la planète. Seul comptait mon propre intérêt, ma propre personne. A quoi bon faire quoi que ce soit, puisque dans 80 ans je ne serai plus là ? L’avenir lointain ne me concernait pas. Mes centres d’intérêt principaux ? Réussir ma vie (comme par hasard je faisais une école de commerce à cette période), avoir du succès, et danser ¹.

Voir aussi ¹ Les bonnes vibrations de la danse

L’étape 2 : « le supermarché du spirituel »

Plusieurs événements ont précipité une prise de conscience progressive que la Vie avait peut-être un sens plus profond ¹, que j’ai commencé à entrevoir et à chercher activement. J’ai commencé par lire « Le Secret », célèbre best-seller sur la Loi d’attraction, et je me suis dit : « Après tout, qu’est-ce que je perds à essayer ? Au pire cela ne marche pas ». Le principe de cette Loi, telle qu’il est décrit dans ce genre d’ouvrage de vulgarisation, est de se concentrer sur une demande, et alors tout l’univers est censé conspirer pour nous l’accorder.

Mais, comme le souligne Jean-François Vézina, dans son ouvrage « Danser avec le chaos », on est là face au « supermarché du spirituel ». On est typiquement dans une logique d’offre et de demande, d’échange. Les demandes concernent des améliorations de la vie matérielle ou affective, mais à aucun moment on ne se pose la question de s’améliorer soi-même, de faire progresser son niveau de Conscience. On est dans une démarche très auto-centrée, absolument pas tournée vers les autres ni vers le monde. Le spirituel est censé être à notre service. Pure ironie de la chose : ma demande était : « obtenir de l’argent sans avoir besoin de travailler », et la semaine qui a suivi j’ai perdu mon travail et six mois plus tard ma mère décédait, me laissant un héritage…

Voir aussi  ¹ Savoir s’arrêter à temps    Observer le code de la route de la vie

L’étape 3 : « tout est signe et message »

Petit à petit, j’ai réalisé les limites de ce modèle matérialiste, et, au fil de mes stages de développement personnel, spirituel, et de mes nombreuses lectures, j’ai commencé à entrevoir à quel point j’étais responsable de ma vie (par opposition à rendre responsable les autres de tous mes maux ¹) et à quel point chacune de nos actions pouvait avoir un effet et un sens.

J’ai commencé à tout analyser à la lumière de signes, à tout interpréter ². Selon les jours, je crois à un monde spirituel, un guide intérieur, ou parfois je crois que tout cela n’existe pas ; mais le résultat est le même : l’idée est de s’améliorer à chaque moment, face à chaque expérience. Tout, absolument tout, peut être source d’inspiration et de progression.

Toute situation extérieure devient alors un miroir de notre monde intérieur. « C’est quand même incroyable à quel point notre vie ressemble à l’image qu’on se fait de notre vie ! «  Caroline Druet

Par exemple, j’avais un problème de plomberie dans mon nouvel appartement. Au lieu de blâmer le plombier ou le mauvais sort (réflexe en étape un ou deux), je me suis posé la question :  » à quoi cela me renvoie-t-il ? » Et j’ai pensé à une fuite d’eau que j’avais négligé de régler dans l’appartement que je quittais, sous prétexte que cela ne me concernait plus (réflexe bien sûr égoïste). Que les signes et messages existent ou non, ce type de raisonnement permet d’acquérir de bons réflexes, une autre vision de la Vie, et de s’améliorer ³ petit à petit au fil des jours et des semaines. Ainsi, progressivement, j’ai commencé à voir dans la rue les personnes à aider, à penser aux autres, à m’interroger sur les conséquences de mes actes.⁴

L’avantage de cette démarche, c’est que l’on se sent progressivement de plus en plus en accord avec soi-même et avec le monde ⁵. L’inconvénient, c’est que l’on est encore dans une logique « d’échange », une logique « utilitariste », on n’interagit pas avec le monde parce que cela nous est naturel, mais parce que l’on attend le message du jour. Ainsi, si je me retrouve dans une situation un peu extraordinaire, je vais tout de suite m’interroger : pourquoi cela m’arrive-t-il ? Quel est le signe à interpréter ? Au risque de perdre de vue le pur instant présent par trop de vigilance…

Voir aussi  ¹ Le théorème de Calimero    ²  Etre attentif aux synchronicités de sa vie  Ecouter son corps pour suivre son guide intérieur      ³ Mettre en application ses propres conseils… Et ceux des autres    ⁴ Etre consommateur ou consomm’acteur ?       Mais qu’est-ce qui t’est arrivé ?!! »    ⁵ La thérapie de l’hibernation

L’étape 4 : « l’écroulement des certitudes »

 » Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien ». Socrate

On n’a plus aucune évidence¹, on s’aperçoit que la Vérité absolue n’existe pas, que tout est impermanence et changement. On est dans un doute actif, constructif. On n’a plus la science infuse, la certitude de tout savoir. On sait que l’on est loin d’avoir toujours raison. Et que la perfection n’existe pas. « Il faut arrêter de courir après la perfection. C’est comme l’âne qui essaie d’attraper la carotte qu’il ne pourra jamais atteindre ». Don Miguel Ruiz

On devient humble, ouvert à d’autres points de vue, d’autres vérités. « Je n’écris plus une phrase affirmative sans être tenté d’y ajouter : « peut-être ». «  André Gide

Voir aussi   ¹  Se surprendre soi-même

L’étape 5 : « ne pas avoir d’attentes »

« On ne serait peut-être pas aussi malheureux aujourd’hui si on n’attendait pas tant du bonheur; On ne se sentirait pas aussi seuls aujourd’hui si on n’attendait pas tant de l’amour ; On ne serait pas aussi fatigués et désillusionnés si on n’attendait pas tant de notre travail. » Jean-François Vézina

Il me semble que l’étape suivante se détache d’une logique utilitariste, et de « marchandage ». Les choses Sont, tout simplement. On n’a plus d’attentes particulières, on prend les choses (ou pas…) sans qu’il n’y ait d’enjeu ¹. Sans chercher un sens à tout, ni à tout vouloir améliorer. On est là dans la pureté du moment présent, sans que cela ne passe par le filtre du mental et de l’ego (C’est bien sûr une étape difficile à maintenir au quotidien !)

Cette citation de Fabrice Midal résume tout à mon sens :

« Vous regardez un arbre, vous écoutez un ami qui vous parle. L’habitude non spirituelle consiste à voir ce que vous pouvez tirer de la situation, ou encore d’essayer d’en jouir. L’attitude spirituelle consiste à regarder l’autre et vous ouvrir jusqu’à ce qu’il est, à écouter votre ami, sans aucune intention particulière. »

S’ouvrir aux autres, totalement et entièrement, sans attentes : « L’écoute, c’est lorsque je ne sais pas ce que je vais dire avant que l’autre ait complètement fini de parler. » Anonyme

Je vous invite à lire le très bel article de Léo Babauta « Balancez vos attentes à la mer » à ce sujet, qui explique bien à quel point le secret du bonheur est de ne pas avoir d’attentes²…

Voir aussi  ¹  Avec le temps, va, tout va bien…   Laisser partir ce qui doit partir….   Ne pas faire d’une contrariété un malheur   ²  Joyeuses (?) fêtes !    Tout à coup, un inconnu vous offre des fleurs…

L’étape 6 : « la non-dualité »

C’est atteindre une vision du monde sans dualité, sans jugement de valeur, où la notion de bien et de mal n’est plus signifiante. Elle correspondrait à cette citation :  » Tout porte à croire qu’il doit exister un certain point de l’esprit où la vie et la mort, le réel et l’imaginaire, le passé et le futur, le communicable et l’incommunicable, le haut et le bas cessent d’être perçus contradictoirement ». André Breton

L’étape 7: « tout est amour »

« Cultivons l’amour et la compassion, ces deux choses qui donnent véritablement un sens à la vie. Le reste est accessoire. » Dalai Lama

C’est une étape qu’il est difficile d’appréhender tant qu’on ne l’a pas encore atteinte. On ressent alors un amour extensible à l’infini et inconditionnel pour tout l’Univers.

L’étape 8 : « un gigantesque éclat de rire ! »

Dans l’interview de Maud Séjournant dans Elle¹, voici sa vision des grands maîtres :

« Vous avez rencontré des grands maîtres spirituels dans le monde entier : qu’ont-ils de différents ? – Ils sont comme tout le monde, la seule différence, c’est qu’ils rient beaucoup et qu’ils sont heureux. Ils ont une curiosité rare, une ouverture inouïe. Ils ne se prennent jamais au sérieux et ne prennent pas non plus la vie au sérieux. Pour eux, ce n’est qu’un passage. » 

L’étape ultime, c’est atteindre un tel détachement que plus rien n’a d’importance. La moindre préoccupation devient alors absurde, et comique². « Il paraît que lorsqu’on sait tout sur tout, le résultat est un immense fou rire! » Claude Traks

le résultat de l'éveil est un immense éclat de rire

 Voir aussi  ¹  La vie est une grande danse qui ne s’arrête jamais    A la rencontre de son animal totem   ² De l’excès à l’équilibre    La check-list pour une vie équilibrée

Où en suis-je sur mon chemin de l’évolution de la conscience?

Aujourd’hui, j’oscille régulièrement entre les étapes 3, 4 et 5, avec quelques rares incursions en étape 6, 7 et 8… Combien y-a-t-il d’étapes ? Probablement un nombre infini !


Et vous ? Ce cheminement vous parle-t-il, ou avez-vous un autre parcours, un autre chemin ? A quelle étape en êtes-vous ?


Cet article vous a inspiré une réflexion ? N’hésitez pas à la partager :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :