Vers l'équilibre…

Rester centré

apprendre à rester centré

« Demeurer immobile, à écouter… c’est la tranquillité de l’axe au centre de la roue… » Charles Morgan

J’aime beaucoup lire un livre que je connais par coeur, ou regarder un film que j’adore, avec un « deuxième niveau de lecture », c’est à dire un oeil neuf sur certains sujets, y voir et comprendre des choses qui m’avaient échappées au premier abord.

Ce soir j’ai revu avec plaisir et surprise le charmant film méconnu « Pleasantville« . C’est un joli film plein de poésie et plus profond qu’il n’en a l’air, abordant de façon métaphorique les sujets du racisme, de la ségrégation, de la tolérance, de l’accord avec son Moi profond, de la joie, de l’expression de ses émotions, du grégarisme¹, de l’acceptation du changement et de la liberté d’expression.

Voir aussi     ¹Garder son indépendance d’esprit

Une scène qui fait déclic

Une scène m’a particulièrement marquée ce soir : les héros, piégés dans un monde en noir et blanc où l’art et les émotions n’existent pas, peignent en couleurs vives une fresque murale « décadente » selon les critères locaux. La population est indignée et hurle au scandale. Mais les deux héros restent très calmes et sereins devant cette colère. Ils se tiennent droits, sûrs d’eux, stables. Cette scène a fait un déclic en moi, je trouve qu’elle représente exactement l’expression « être centré ».

Etre centré, ce n’est pas forcément intuitif…

En effet, on parle souvent en développement personnel d’être centré ¹ mais c’est comme si c’était une évidence, quelque chose d’inné ou d’intuitif. Comme si nous savions tous comment faire. Alors que, de mon côté, je commence tout juste à commencer à le comprendre et le ressentir physiquement, après des années de plongée dans ce domaine. Et encore, je tâtonne tous les jours.

Voir aussi  ¹ Ne pas être victime d’une victime   Déployer son arbre intérieur    De l’importance de bien se positionner

Etre centré, tentative d’une définition…

Etre, ou rester centré, me paraît correspondre à la scène de ce film, je vais donc me risquer à une « définition » (si encore c’est possible) :

  • Rester stable et calme devant un stress ou une situation difficile.
  • Se sentir « grandir » intérieurement, comme si notre force intérieure était paradoxalement nourrie de la force des mauvaises ondes auxquelles on se confronte.
  • Se sentir fort, car sûr d’être dans son bon droit, en accord avec sa conscience¹. 
  • Avoir la sensation d’être Juste, au bon endroit, au bon moment, dans la Juste attitude.
  • Ne pas être dans la réaction automatique et immédiate face à une situation.
  • Etre observateur et non plus acteur de la scène.
  • Sentir que l’on ne se laisse pas atteindre²
  • Ressentir au plus profond de soi que plus les autres s’agitent, plus on se calme en réaction, comme si le stress extérieur alimentait notre stabilité intérieure.
  • Prendre du recul tout en étant très présent³.
  • C’est comme si son Moi Intérieur prenait de l’ampleur et de la vigueur.
  • Ressentir sa stabilité et sa force intérieures, et les faire grandir « comme une bulle » protectrice autour de soi
  • Comme une expansion de l’intérieur vers l’extérieur.

Voir aussi    ¹(Re) Trouver sa vocation     ² L’expérience de la plume de canard    ³Prendre le temps de prendre la bonne décision

Comme si l’on était au centre d’une roue en marche au lieu d’être sur le bord externe.

Pour compléter, voici une très jolie définition proposée par Elizabeth Gilbert dans Mange, Prie, Aime :

« Imagine que l’univers est un grand moteur qui tourne. Tu préfères rester près du centre – dans le moyeu de la roue – et non pas sur les bords, là où ça tourne à toute berzingue, où tu risques de te faire déchiqueter et de devenir folle. Le moyeu de quiétude, c’est ton coeur. C’est là que Dieu vit en toi. Alors arrête de chercher des réponses dans le monde. Contente-toi de revenir dans ce centre¹, et tu trouveras toujours la paix. »

Voir aussi    ¹ Trouver sa devise      Le soutien     Stop ou encore ? Choisir de suivre son intuition

Mettre en application l’énergie du « centrage »

« Etre de plus en plus dans votre axe personnel pour éviter que les événements de la vie n’aient à vous réajuster. » Magazine « Energies » n°30

Alors, lors de votre prochaine situation de stress, essayez tout d’abord de prendre conscience de la scène, d’observer les forces et énergies à l’oeuvre, pour faire ensuite un pas de côté¹. Puis essayez alors de ressentir ² et faire grandir ce « centrage », cette force, cette stabilité, cette justesse intérieures. Prenez de l’ampleur, comme si les limites de votre corps devenaient floues et que votre Moi intérieur prenait le dessus.

Voir aussi   ¹ Ne pas faire d’une contrariété un malheur     ² Ressentir l’énergie de ses chakras


Et vous, avez-vous déjà ressenti cette force intérieure ? Vous sentez-vous centré au quotidien ? Avez-vous la Juste attitude ? Et si vous vous entraîniez lors de la prochaine situation conflictuelle que vous allez rencontrer ? 


Cet article vous a inspiré une réflexion ? N’hésitez pas à la partager :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :