Vers l'équilibre…

Penser … une seule fois

Penser une seule fois pour se sentir l'esprit léger

« Ne vous encombrez pas l’esprit de pensées inutiles. A quoi bon ruminer le passé, anticiper l’avenir ? Restez dans la simplicité de l’instant présent.  » Dilgo Khyentsé Rinpoché

Savez-vous à quel point notre cerveau manque d’originalité ? Il a tendance à tourner en boucle et à ressasser, à repasser régulièrement les mêmes pensées. Sans doute est-ce un mécanisme logique : tant que le problème n’a pas été réglé, il revient. Mais les chiffres sont impressionnants : on dit que sur une journée, seulement 10% des pensées seraient de nouvelles pensées inédites. Le reste, soit le chiffre affolant de 90%, serait des pensées « recyclées », qui reviennent sous une forme ou une autre, encore et encore.

Observer ses pensées

Cette information m’a stupéfaite, et j’ai décidé de la vérifier dans mon cas pendant quelques jours. Et effectivement, les préoccupations du moment ont eu tendance à me revenir en tête toute la journée, à chaque instant, comme un disque rayé, de façon répétitive et obsessionnelle.  Ce qui est encore plus étonnant, c’est que je ne l’avais jamais constaté avant d’en faire une observation active !

Penser une seule fois

Alors j’ai réalisé quelque chose de fondamental : quelle perte d’énergie ! Après tout, penser aux choses UNE SEULE FOIS devrait me suffire ! S’il s’agit d’un problème à résoudre, je sais bien de toute façon, par expérience, que le fait d’y penser en permanence n’avancera pas plus vite les choses. Si c’est une grave préoccupation, je ne risque pas de l’oublier… et dans le cas contraire, y penser une seule fois est bien suffisant.

Confier ses préoccupation à son guide intérieur

Alors j’ai décidé de le mettre en pratique, et ça marche ! A chaque pensée  ¹ qui se présente à mon esprit (quand j’en suis consciente, car il est tout de même difficile d’être dans la vigilance à chaque instant), je me demande : est-ce une nouvelle pensée ? Dans le même esprit que lors de la méditation de Pleine Conscience, il s’agit de développer son « muscle de l’attention ».

Si c’est le cas, et qu’elle est préoccupante, je lui applique un processus de « mise de côté » et de « transformation ». J’imagine que je lui « parle » en imagination, et que je lui dis quelque chose comme : « te voilà, tiens, je te vois ». Ensuite je la « confie » à mon « guide intérieur ² » (je visualise une sorte d’ange gardien interne bienveillant) qui l’intègre en lui pour la transformer en pluie de paillettes ou de bulles de savons. Bien sûr ce processus m’est personnel, il faut que chacun trouve la métaphore qui lui convient le mieux.

Voir aussi  ¹ Se cacher pour mieux (?) être aimé     ² Ecouter son corps pour suivre son guide intérieur

Surveiller l’accès à son esprit

Et puis quelques minutes après, cette coquine de pensée va à nouveau essayer de se présenter à mon esprit. Alors, je lui « bloque l’accès », je lui dis : « mais non, rappelle-toi, j’ai déjà pensé à toi ! Tu as déjà été transformée, ce n’est pas la première fois que tu te présentes, tu n’as donc pas la permission d’entrer ! Seules les pensées nouvelles ont le droit d’être examinées ! ». Et elle repart ! C’est vraiment très reposant.

Savourer les pensées agréables et avoir l’esprit léger

Et pour les pensées positives, agréables ? Celles là, je vous l’avoue, j’ai plaisir à les « ruminer » alors je les laisse revenir sans cesse à mon esprit, je les déguste et les savoure¹ !

Depuis que je fais cela je me sens beaucoup moins préoccupée et l’esprit plus serein, mais aussi souvent plus vide ! Mais pas un vide désagréable … Mon esprit est comme allégé.

Voir aussi   ¹ La check-list pour une vie équilibrée    Faire son bilan de l’année    Devenir un serial smiler


Et vous, avez-vous tendance à ruminer en boucle les mêmes pensées ? Avez-vous envie d’essayer cet exercice et ne laisser venir à votre esprit une pensée qu’une seule fois ?

2 réponses à “Penser … une seule fois”

  1. caro

    Ohlala mademoiselle Santini, vous avez l’art de mettre le doigt là où ça fait mal…
    Justement, avec la fatigue physique et mentale je me rends compte que les pensées tournent en boucle, souvent négatives d’ailleurs. Couple, estime de soi…
    Merci d’avoir encore une fois remis les pendules à l’heure et de m’avoir permis de revenir sur le droit chemin… :-)

    J'aime

    Réponse
  2. caro

    Ohlala mademoiselle Santini, vous avez l’art de mettre le doigt là où ça fait mal…
    Justement, avec la fatigue physique et mentale je me rends compte que les pensées tournent en boucle, souvent négatives d’ailleurs. Couple, estime de soi…
    Merci d’avoir encore une fois remis les pendules à l’heure et de m’avoir permis de revenir sur le droit chemin… :-)

    J'aime

    Réponse

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :