Vers l'équilibre…

La théorie de la fraise

article sur la patience et le lâcher prise

« Rien ne sert de précipiter les choses, ce serait comme d’essayer de tirer sur une plante qui pousse. Pour qui sait se montrer patient, le temps travaille toujours en notre faveur !  » Bianca Gaia

Ce matin je me suis réveillée en pensant à une salade de fruits. On préfère tous déguster de bons fruits, bien mûrs, juteux, « à point ». Mais comment ces fruits en sont-ils arrivés là ? Le temps a fait son œuvre.

Apprendre à lâcher prise

Parfois on ne peut pas accélérer un processus, et tous les efforts que l’on peut faire n’y changeront rien. J’ai un ami qui a fait sienne la philosophie de vie de ne pas brusquer les choses : quand une situation se bloque, au lieu de chercher instantanément une solution, il a remarqué que s’il attend un peu sans y penser les choses se ré-arrangent le plus souvent spontanément. Ainsi il économise beaucoup de stress et donc d’énergie gaspillée.

Apprendre la patience

Avant j’avais tendance à agir à l’inverse : et beaucoup forcer les choses. Alors que, parfois, ce n’est juste pas le bon moment, pas le bon timing. Et toute l’énergie dépensée n’y changera rien. Aujourd’hui j’aspire à beaucoup plus de lâcher prise¹, même si la théorie n’est pas toujours facile à mettre en pratique. Et je réalise aujourd’hui que quand une fraise n’est pas mûre, on ne peut rien y faire. Et que c’est contre-productif de la cueillir trop tôt. Peut-être peut-on juste lui donner un peu d’attention, de bon soleil, de bon terreau et d’eau, elle s’épanouira peut-être légèrement plus vite, elle sera sans doute plus parfumée. Mais on ne peut pas lutter contre le temps qui doit faire son œuvre. Il faut apprendre la patience²

Voir aussi   ¹Avec le temps, va, tout va bien…    (Re) Trouver sa vocation    ² De l’amour véritable et de la bienveillance    Des racines et des ailes     Prendre le temps de prendre la bonne décision     Less 6 (+1) critères fondamentaux pour la réussite d’un couple    Deux méthodes différentes pour avancer dans la vie

 Mais rester vigilant …

Certaines personnes, à l’inverse, attendent le moment parfait, le fruit gorgé de soleil et de parfums, mûr et juteux … mais attention à ne pas tomber dans l’excès inverse et oublier de déguster de bons fruits au quotidien … car il y a toujours le risque que la fraise parfaite ( … pour vous ! ) soit croquée par quelqu’un d’autre ! Une fois de plus, il s’agit de trouver le bon équilibre … Et ne pas se transformer en le héron de la fable de la Fontaine qui se retrouve bien démuni !


Et vous, avez-vous tendance à cueillir les fruits sans attendre qu’ils soient mûrs ? Ou avez-vous la sagesse et la patience de les laisser s’épanouir sans forcer les choses ? Cueillez-vous vos fraises au bon moment ?

Cet article vous a inspiré une réflexion ? N’hésitez pas à la partager :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :